01/10/2022

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Plantes  / Plantes exotiques et tropicales  / UNE REMARQUABLE PLANTE PRÉHISTORIQUE : LE SAGOU DU JAPON

UNE REMARQUABLE PLANTE PRÉHISTORIQUE : LE SAGOU DU JAPON

Cycas revoluta Vignette Mioulane MAP NPM 9O140013
Cycas revoluta Vignette Mioulane MAP NPM 9O140013

Cycas revoluta. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Considérés comme des plantes primitives, les cycas sont apparus au carbonifère, il y a environ 350 millions d’années, époque caractérisée par le développement des premiers grands arbres. L’avènement de ces végétaux a eu lieu durant le Mésozoïque, la période des dinosaures, que certains nomment aussi « l’âge des cycas ».

De nos jours, l’ordre des Cycadales est représenté par deux familles : les Zamiaceae (9 genres, plus de 200 espèces) et les Cycadaceae (1 genre, Cycas et  88 espèces). Le sagou du Japon (Cycas revoluta) est quasiment le seul à être cultivé dans nos jardins, tous les cycas étant des plantes tropicales. Dans la vidéo ci-dessous, je vous présente cette plante très décorative, je vous donne des conseils de culture et taille le spécimen de notre jardin afin de privilégier le développement de la nouvelle couronne de feuilles qu’il vient de former.

 

 

Le cycas est ni une fougère, ni un palmier

Bien que beaucoup de livres de jardinage et de jardineries, l’associent aux palmiers, le sagou du Japon n’a aucune parenté avec la famille des Arecaceae, même s’il forme un stipe (faux tronc) terminé par une couronne de feuilles pennées. Et si ses toutes jeunes feuilles sont enroulées en crosse comme celles des fougères, le cycas s’en distingue nettement car c’est une plante à graines (sous-embranchement des Spermaphytes que l’on appelait jadis les phanérogames) qui appartient à la sous-division des gymnospermes dans laquelle se trouvent aussi les conifères.

Cycas Stipe MAP NPM 914379653

Avec son stipe droit et sa couronne de feuilles pennées, Cycas revoluta ressemble à un palmier ou à une fougère arborescente. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Une plante originaire du sud du Japon

On doit le genre Cycas au fameux naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778) qui l’a fait figurer dans son ouvrage de 1753 : Genera plantarum. Il l’a sans doute emprunté du grec kukas, nom que le philosophe grec Théophraste (-371 à -288) avait utilisé dans son « Histoire des plantes » en 9 volumes pour un palmier et que la version illustrée du botaniste italien Giovanni Bodeo da Stapelio datant de 1200 représente de manière assez ressemblante avec un sagou du Japon.

Cycas revoluta Biotope

Une population naturelle de Cycas revoluta dans l’île d’Oshima au Japon. ©Ippei & Janine Naoi

L’espèce  Cycas revoluta a été décrite et nommée en 1782 par le botaniste et grand voyageur, compatriote de Linné : Carl Peter Thunberg (1743-1828). Il avait découvert cette plante au Japon où elle est commune dans les zones rocailleuses et sur les falaises des archipels de Nansei et de Ryükyü, un ensemble d’îles proches de Taïwan. On trouve aussi le sagou du Japon dans les zones côtières de la province du Fujian en Chine.

Le nom d’espèce revoluta vient du latin revolutus, enroulé. Il fait allusion à la forme recourbée du bord des folioles.

Feuille Cycas MAP 080417264

En raison de sa courbure, la jeune feuille de Cycas est dite « révolutée ». ©www.map-photos.com

Tous les cycas sont unisexués

Contrairement à la majorité des plantes, le sagou du Japon est unisexué. On rencontre donc des pieds mâles et des pieds femelles. C’est ce que les botanistes appellent une plante dioïque. Les inflorescences se développent au centre de la couronne de feuilles. Les sagous mâles portent un gros cône écailleux (strobile) dressé, dont la face inférieure est couverte de grains de pollen qui seront dispersés par le vent ou les insectes.

Cycas inflorescence Male

Les écailles du cône mâle protègent les grains de pollen qui se trouvent dessous. ©Stan Shebs

L’inflorescence femelle est constituée de feuilles atrophiées, marron, à la texture veloutée, qui portent quelques ovules à leur base. Après fécondation, ces derniers se développent pour donner de grosses graines ovoïdes rouge brique.

Cycas revoluta Inflorescence femelle Mioulane MAP 71649845

Un pied femelle de Cycas revoluta en pleine floraison. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Croissance et multiplication lente pour le cycas

La germination de la graine de Cycas revoluta demande entre 4 et 6 mois (il est conseillé de les laisser tremper plusieurs jours dans de l’eau tiède avant le semis), puis il faut attendre encore 8 à 10 mois pour voir apparaître la première fronde et un an de plus pour la deuxième. Un cycas à la couronne bien développée est âgé d’au moins 10 ans, d’où le prix toujours élevé de cette plante.

Cycas Graines Germination Flora

Germination de graines de Cycas revoluta. ©Flora

Cultivez le cycas de préférence en plein air

En dehors de la région méditerranéenne où Cycas revoluta est parfaitement rustique, les jardineries proposent souvent cette espèce au rayon plante d’intérieur. En fait, il réussit beaucoup mieux dehors, supportant de courtes périodes à -8 °C/-10 °C s’il est maintenu totalement au sec. Il est toutefois prudent de le couvrir d’un voile d’hivernage à partir de 0 °C.

Cycas Pot Mioulane MAP NPM 914379419

Ailleurs que sur la Côte d’Azur, cultivez plutôt Cycas revoluta en pot. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Dans la maison, le cycas manque de lumière et il est couramment attaqué par des cochenilles farineuses (Pseudococcus spp.), dont il supporte assez mal la présence. Si vous ne pouvez pas faire autrement, placez-le à proximité d’une grande fenêtre, dans une pièce peu chauffée (12/15°C) en hiver.

Cochenilles farineuse Cycas Flora

Une attaque de cochenilles farineuses sur les feuilles d’un cycas. ©Flora

Le cycas apprécie les conditions arides

En pleine terre, Cycas revoluta nécessite un bon drainage, un sol caillouteux et pauvre n’étant pas néfaste, bien au contraire. Inutile de l’arroser, laissez faire la nature.

En pot, le substrat doit être composé de terreau, allégé par un tiers (en volume) de sable de rivière grossier. Vous pouvez effectuer un apport annuel d’engrais organique (corne torréfiée) au départ de la végétation (début mars) Une exposition en plein soleil est bien sûr indispensable à la réussite du sagou du Japon.

Cycas Massif MAP GIP0026492

Un beau massif de Cycas revoluta dans un jardin méditerranéen. ©www.map-photos.com

Pas de commentaire

Publier un commentaire