01/10/2022

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Plantes  / Arbres, arbustes et conifères  / LE BAMBOU SACRÉ, UN ARBUSTE INCONTOURNABLE POUR LE JARDIN OU LA TERRASSE

LE BAMBOU SACRÉ, UN ARBUSTE INCONTOURNABLE POUR LE JARDIN OU LA TERRASSE

Nandina Mioulane MAP NPM 719516430

Acheter un bambou sacré

Les jardineries proposent quasiment toute l’année divers cultivars de bambous sacrés, dont des formes naines comme ‘Fire Power’. Vous pouvez aussi acheter directement en ligne un bambou sacré en cliquant sur le lien (texte en bleu souligné).

Toutes les photos illustrant cet article sont soumises au droit d’auteur et diffusées par la photothèque MAP/Mise au Point : www.map-photos.com

Nandina Mioulane MAP NPM 719516430

Nandina domestica. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Faisant partie depuis quelques années des plantes stars que proposent les jardineries, Nandina domestica est un arbuste qui atteint au maximum 2 m à l’âge adulte. Ses tiges rigides et peu ramifiées, mais portées à l’horizontale, évoquent celles des bambous pour le Chinois qui le nomment tein-shok, le bambou sacré, nom que les Anglais ont aussi adopté avec sacred bamboo, et que nous utilisons volontiers dans notre langage vernaculaire. Les noms « bambou céleste », « bambou de la félicité » et « bambou du Paradis » sont parfois employés, mais moins communs.

Appartenant à la famille des Berberidaceae ce qui en fait un cousin des Berberis (épine-vinette) et du Mahonia, Nandina domestica est un genre monospécifique créé en 1781 par le botaniste suédois Carl Peter Thunberg (1743-1828) qui introduisit en Europe en 1804, cette plante originaire du centre de la Chine et de l’Est du Japon où on la rencontre jusqu’à 1 200 m d’altitude. Le nom Nandina dérive de celui que les Japonais donnent à la plante : nantensei.

Le Nandina, un arbuste décoratif en toutes saisons

Surtout feuillu dans sa partie supérieure et montrant une nette tendance à se dégarnir de la base, Nandina domestica développe des feuilles pennées (deux ou trois fois), de 25 à 50 cm de long, avec des folioles losangiques de 5 à 10 cm. Le feuillage persistant, rougeâtre lorsqu’il est jeune, passe au vert foncé en été, puis au pourpre en automne.

Nandina feuillage Mioulane MAP NPM90001085

Le jeune feuillage du bambou sacré se pare d’une jolie teinte rouge. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Le bambou sacré est aussi apprécié pour sa floraison blanche aux grandes étamines jaunes qui forme des panicules terminales de 20 à 35 cm de long en juin-juillet. La texture nacrée de la corolle donne l’impression de perles végétales.

Nandina fleur Mioulane MAP NPM90001083

L’inflorescence de Nandina domestica donne l’impression d’être en porcelaine. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Les fleurs, légèrement parfumées, sont suivies dès septembre, de bouquets de baie rouge pourpre de la grosseur d’un pois, à l’effet très décoratif. La fructification persiste tout l’hiver et même bien au-delà. En fait, le bambou sacré porte quasiment toute l’année un panache de fruits qui restent bien rouges et ne sont pas consommés par les oiseaux.

Nandina Fruits Mioulane MAP NPM 719516427

Les baies rouge vif de nandina domestica font partie de ses qualités ornementales majeures. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Le Nandina est plus rustique qu’on ne le croit

En raison de son origine et surtout d’un manque de connaissance de la plante qui s’est popularisée depuis le début des années 2000 seulement, Nandina domestica a longtemps été considéré comme frileux, certains auteurs le qualifiant même de semi-rustique. En réalité, le bambou sacré réussit fort bien en Île-de-France. Dans notre jardin, il a supporté sans aucune gêne des gelées prolongées à – 12 °C. Il doit même pouvoir tenir à -15 °C s’il est abrité des vents froids et desséchants. Au pire, la plante pourra perdre quelques feuilles qui renaîtront ensuite au printemps.

Nandina Haie Mioulane MAP NPM 719516428

La haie de Nandina domestica du jardin de Nicole et Patrick Mioulane, a résisté à 10 hivers en Île-de-France. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Un arbuste peu exigeant et de culture très facile

Nandina domestica est intéressant pour sa croissance lente, bien adaptée aux petits jardins et même aux terrasses. Il réussit fort bien dans un pot de 40 cm de côté (les racines étant traçantes, la profondeur n’est pas déterminante). Très accommodant sur la nature du sol, à condition qu’il soit bien drainé, le bambou sacré pousse même dans les terrains pauvres et caillouteux. Il fleurit mieux dans un endroit ensoleillé, mais il accepte une exposition légèrement ombragée qui toutefois réduit l’intensité de son coloris.

Nandina Feuille fruit Mioulane MAP NPM 850377002

Le bambou sacré a besoin d’une exposition lumineuse pour exprimer des couleurs d’une grande intensité. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Côté entretien, il suffit d’éliminer régulièrement les rameaux morts ou desséchés pour conserver un bel aspect à l’arbuste. Il est aussi conseillé d’éliminer les pousses faibles. Si la plante a été agressée par de fortes gelées, vous pouvez rabattre au ras du sol l’intégralité de la ramure à la fin de l’hiver.

Nandina domestica se dégarnissant de la base avec l’âge, associez-lui du printemps à l’automne des plantes saisonnières gracieuses : Ammi majus, cosmos, dahlia nain, Gaura, monnaie-du-pape, orge barbue, tabac d’ornement, Tagetes tenuifolia, etc.

Nandina obssessed Sika Mioulane MAP NPM 914372542

Nandina domestica supporte une taille printanière qui lui permet de rester plus compact. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Acheter un bambou sacré

Les jardineries proposent quasiment toute l’année divers cultivars de bambous sacrés, dont des formes naines comme ‘Fire Power’. Vous pouvez aussi acheter directement en ligne un bambou sacré en cliquant sur le lien (texte en bleu souligné).

Toutes les photos illustrant cet article sont soumises au droit d’auteur et diffusées par la photothèque MAP/Mise au Point : www.map-photos.com

Nandina Fire Power Mioulane MAP NPM 070827344

Nandina ‘Fire Power’ est une forme très compacte, idéale en pot, dont l’aspect diffère franchement de l’espèce. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Pas de commentaire

Publier un commentaire