02/07/2022

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Plantes  / Plantes utiles  / L’AVOINE ÉLEVÉE, PLANTE DU 26 MAI

L’AVOINE ÉLEVÉE, PLANTE DU 26 MAI

arrhenatherum-elatius-Ulsamer

Le 26 mai, soit le septième jour du mois de prairial dans le calendrier républicain, a été dédié au fromental ou avoine élevée (Arrhenatherum elatius), appelée parfois aussi « fenasse ». Il s’agit d’une graminée vivace (Poaceae), commune dans les régions tempérées d’Europe. Cette herbe qui dépasse 1 m de haut se développe sur l’ensemble du territoire français, y compris la Corse, dans les prairies, au bord des chemins et dans les friches. Cette espèce est également présente en Asie de l’Ouest, en Amérique du Nord et en Afrique.

Les jardiniers considèrent l’avoine élevée comme une mauvaise herbe. En revanche, c’est une plante fourragère d’excellente qualité car elle porte une abondance de feuilles, pousse rapidement, et résiste bien à la sécheresse grâce à son profond enracinement.

Arrhenatherum elatius floraison

Floraison d’Arrhenatherum elatius. ©Flora

arrhenatherum elatius Ulsamer

La touffe gracieuse d’Arrhenatherum elatius. ©Ulsamer

Un peu de botanique

La description et la dénomination officielles de la plante ont été réalisées en 1819 par le naturaliste français Ambroise Marie François Joseph Palisot de Beauvois (1752-1820). Carl von Linné l’avait préalablement classée dans le genre Avena. Monospécifique, le genre Arrhenatherum ne comprend que l’espèce elatius.

Arrhenatherum elatius Gravure

Arrhenatherum elatius. ©Flora Batava (1868)

En revanche, trois sous-espèces ont été décrites :

Arrhenatherum elatius subsp. bulbosum, l’avoine à chapelet ou chiendent à boules, qui se distingue par la présence de tubercules à la base de la tige.

Arrhenatherum elatius subsp. elatius, le fromental proprement dit,

Arrhenatherum elatius subsp. sardoum, l’avoine de Sardaigne

La nomenclature internationale reconnaît aussi trois formes spécifiques : Arrhenatherum elatius f. flavescens, A. elatius f. riofrioi et A. elatius f. servitii.

Comme toutes les graminées, l’avoine élevée est difficile à distinguer des espèces voisines. Elle présente toutefois un épillet caractéristique, formé de deux fleurs inégales souvent marquées de violet.

Tubercule avoine chapelet

Les tubercules caractéristiques de l’avoine à chapelet. ©Flora

Une forme ornementale à feuillage panaché

Arrhenatherum elatius ssp. bulbosum ‘Variegatum’ au feuillage glauque largement strié de blanc argenté très lumineux est proposé par certains spécialistes des plantes vivaces pour son aspect séduisant. C’est une plante plus trapue que le type (de 50 à 60 cm de haut), dont les racines rhizomateuse donnent naissance à des touffes aérées au port semi-retombant. Ce cultivar est uniquement utilisé pour la valeur ornementale de son feuillage car sa floraison est quasiment insignifiante.

On l’apprécie pour son bon comportement en sol sec et sa tolérance de l’ombre. Résistant bien au froid (-15 °C), c’est une excellente graminée pour les jardins du bord de mer car elle n’est pas agressée par les embruns.

Pour terminer, notez que Fromental est aussi un village de Haute-Vienne.

Arrhenatherum MAP STF3401 GWI

Avoine élevée panachée (Arrhenatherum elatius ssp. bulbosum ‘Variegatum’) en compagnie de centaurées. ©www.map-photos.com – GWI

Pas de commentaire

Publier un commentaire