26/09/2021

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Botanistes et jardiniers  / DEUX SUBLIMES FLEURS POUR LE CRÉATEUR DU JARDIN À LA FRANÇAISE

DEUX SUBLIMES FLEURS POUR LE CRÉATEUR DU JARDIN À LA FRANÇAISE

Andre le Notre Vaux le vicomte GKG

Andre le Notre Vaux le vicomte GKGLe 12 mars 1613 naissait à Paris André Le Nôtre, jardinier et paysagiste français, mort dans la capitale le 15 septembre 1700. Fils et petit fils de jardinier (son grand père, surintendant des Tuileries, légua sa charge à son fils Jean, qui fut le jardinier en chef de Louis XIII). André Le Nôtre étudia la peinture avec Simon Vouet (1590 – 1649), Premier peintre de Louis XIII, puis l’architecture avec François Mansart (1598-1666). Très talentueux, il fut nommé en 1635 Premier jardinier de Gaston d’Orléans (1608-1660), frère du Roi Louis XIV, qui lui fit entretenir ses propriétés de Saint-Cloud et du Luxembourg.

Un génie de la perspective

Après avoir obtenu le brevet de dessinateur des jardins royaux en 1643, André le Nôtre obtint le titre de Premier jardinier du roi deux ans plus tard. Expert dans le dessin des perspectives, il créa le concept du « jardin à la Française », qui consiste à donner l’illusion d’espaces illimités par un jeu de perspectives subtilement contrariées.

Jardin Vaux le Vicomte Mioulane MAP NPM GIP140302005

La perspective du jardin à la française s’illustre à la perfection à Vaux-le-Vicomte. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Le premier de grands paysagistes

Après avoir rénové les jardins du château de Fontainebleau en 1645 et 1646, il fut remarqué par Nicolas Fouquet (1615-1680), qui lui confia l’aménagement du parc de son château de Vaux-le-Vicomte (de 1656 à 1661). Il créa les jardins de Versailles de 1661 à 1687 considéré comme son chef d’œuvre, mais également ceux Chantilly (1662 – 1684), de Saint Germain (1663 – 1672), de Saint-Cloud (1665 – 1693), de Sceaux (1670 – 1683), de Marly (1692) et de Windsor (1698). Très estimé par le roi Louis XIV, il fut anobli en 1675.

Versailles Orangerie MAP AGU 130924054

L’orangerie du château de Versailles, une création très raffinée d’André le Nôtre. ©www.map-photos.com – Alain Guerrier

Le rosier André Le Nôtre couleur tendresse et parfum de rêve

En 2001, la maison Meilland a créé le rosier hybride de thé ‘Meiceppus’ qui a été baptisé ‘André Le Nôtre ‘. Il a pour parents : ‘Panthère rose’ (Meicapinal), ‘Louis de Funès’ (Meirestif) et ‘Yakimour’, trois variétés obtenues par Meilland en 1984.

Formant un buisson bien ramifié, à port semi-érigé, qui dépasse 1 m de haut, il est doté de rameaux vigoureux vert bronze, très fortement épineux.

Le feuillage très dense, à la texture tendre et vert clair lorsqu’il est jeune, prend une texture plus coriace, un peu comme du cuir et un vert plus soutenu en milieu de saison. Il persiste longtemps sur la plante en fin de saison, bénéficiant d’une résistance aux maladies supérieure à la moyenne.

Le bouton floral, arrondi à la base, s’effile vers l’extrémité. Les sépales verts dépassent largement sur le dessus du bouton Les fleurs opulentes, souvent portées seules à l’extrémité de la tige, peuvent aussi être groupées par trois. Très doubles, composées de 60 à 65 pétales, elles ressemblent à des roses anciennes, offrant un calibre important (de 10 à 15 cm de diamètre). D’un rose Orient très clair, la rose ‘André Le Nôtre’ exhale une puissante senteur fraîche et citronnée de rose de mai, perceptible à plus de 1,50 m de distance. La remontée est excellente, quasiment ininterrompue jusqu’aux premières gelées.

La rose ‘André Le Nôtre‘ a obtenu de nombreux prix dans les concours internationaux. Prix du Parfum à Genève, Monza et Madrid en 2000. Médaille d’or à Courtrai et Rome en 2000. Meilleur parfum et meilleure nouveauté à Barcelone en 2001. Elle a été élue « Fleur de l’année 2002 » par les lecteurs de l’hebdomadaire Rustica. Notez enfin  que 400 rosiers ‘André Le Nôtre’ fleurissent les parterres des jardins du château de Versailles.

Rose Andre le Notre Mioulane MAP 0006626

La rose ‘André Le Nôtre’, une création Meilland tout en délicatesse. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Une sublime orchidée au nom d’André Le Nôtre

Le jeudi 30 mai 2013, année célébrant le quadri centenaire de la naissance du grand paysagiste, l’entreprise orchidéiste Vacherot & Lecoufle (Françoise et Philippe Lecoufle), a baptisé un Paphiopedilum (sabot de Vénus) du nom d’André Le nôtre, à l’occasion de l’exposition « Jardins, Jardin » dans le parc des Tuileries à Paris (que Le Nôtre a entièrement redessiné en 1664). Les parents de la nouvelle orchidée étaient : Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne ministre de l’Écologie et de l’Environnement et Alain Baraton, jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand Parc de Versailles.

Issu de parents d’origine asiatique, le Paphiopedilum ‘André Le Nôtre’ constitue la neuvième génération d’une lignée d’hybridations remontant à 1877, dont le plus lointain ancêtre est Paphiopedilum insigne. On trouve dans l’arbre généalogique du Paphiopedilum ‘André Le Nôtre’ des hybrides prestigieux et primés ainsi que six espèces.

S’épanouissant dans un brun clair éclairé de jaune et auréolé d’un demi- cercle blanc sur la partie supérieure, la fleur se ponctue de notes grenat. Le brun légèrement plus rouge du labelle en forme de « sabot », produit un contraste agréable avec les deux autres pétales. Ronde et pleine, la fleur s’inscrit dans un cercle de 12 cm de diamètre, ce qui constitue une nette amélioration du type.

Paphiopedilum Andre le Notre Mioulane MAP NPM 914371267

Le superbe Paphiopedilum ‘André Le Nôtre’ créé par Françoise et Philippe Lecoufle. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Pour en savoir plus

Les écrits sur André Le Nôtre sont innombrables, et certains sites Internet lui sont même entièrement consacrés. Je vous recommande toutefois le remarquable livre « André Le Nôtre en perspective » de Patricia Bouchenot-Déchin et Georges Farhat (Hazan 2013), un ouvrage de référence paru à l’occasion du quatrième centenaire de la naissance de cet immense jardinier.

andre le notre chateau de chantilly

Vu d’avion, le parc du château de Chantilly, illustre parfaitement le génie de Le Nôtre. ©Dr.

Pas de commentaire

Publier un commentaire