26/06/2022

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Jardinage  / Sol, Substrat, Amendement  / Pourquoi est-il souvent écrit terre « dite » de bruyère sur les sacs que l’on trouve dans le commerce ?

Pourquoi est-il souvent écrit terre « dite » de bruyère sur les sacs que l’on trouve dans le commerce ?

Pourquoi est-il souvent écrit terre « dite » de bruyère sur les sacs que l’on trouve dans le commerce ?

La véritable terre de bruyère est le produit de la décomposition naturelle des bruyères dans les zones forestières acides ou dans les landes. Elle est devenue un produit d’une grande rareté, dont l’exploitation est de moins en moins autorisée, car c’est une couche organique précieuse sur le plan de l’écologie des secteurs où elle se forme.

Les industriels qui proposent des terreaux et des amendements organiques exploitent (sous contrôle) divers types d’espaces forestiers, notamment les sous-bois de résineux et les landes de fougères. Ils en récoltent superficiellement le sol acide et sableux.

Beaucoup de fabricants de terreaux « industrialisent » aussi un substrat acide en mélangeant diverses tourbes blondes et brunes avec du sable ou de la fibre de coco pour réduire le poids (le transport coûte plus cher que le produit lui-même).

C’est pourquoi la législation a imposé l’emploi de la locution « terre dite de bruyère » sur les sacs renfermant les divers substrats destinés aux plantes adidophiles.En revanche, on trouve parfois de la « terre de bruyère véritable », terminologie qui est bien précisée.

Le bon conseil de MiouMiou : je vous incite à bien vérifier la composition du produit avant l’achat afin d’en connaître l’origine et la richesse, sachant que l’on utilise essentiellement la terre de bruyère (véritable ou fabriquée) pour la culture des plantes les plus acidophiles tels les rhododendrons, piéris, skimmia, enkianthus, kalmia, érables du Japon, etc.

Sachez que, pour donner un bon résultat, le produit ne doit pas être trop finement tamisé. La présence d’éléments non encore décomposés : racines, fibres, petits morceaux de bois, cailloux, favorise l’aération du substrat et lui évite de se compacter.

• En illustration : c’est le bon moment pour planter les rhododendrons et autres arbustes de terre de bruyère.

©Photo : www.map-photos.com – Pasmiou

Pas de commentaire

Publier un commentaire