26/06/2022

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Plantes  / Botanique, Histoire et Symbolique  / LE PISTACHIER À PERMIS DE DÉCOUVRIR LA SEXUALITÉ DES PLANTES

LE PISTACHIER À PERMIS DE DÉCOUVRIR LA SEXUALITÉ DES PLANTES

Pistachier Chaumeton 1831
Pistachier Chaumeton 1831

Pistachier. ©Chaumeton 1831

Originaire d’Asie Centrale où il pousse spontanément dans les zones de végétation semi-aride (maquis), le pistachier était connu en Turquie (Anatolie) 7 000 ans avant J.C, ce qui en fait l’un des arbres à noix les plus anciennement utilisés. Des recherches archéologiques sur l’épave d’Uluburun au sud de la Turquie (la plus vieille épave au monde qui ait fait l’objet de fouilles scientifiques) ont apporté la preuve que les pistaches faisaient déjà l’objet d’un commerce à cette époque.

Le pistachier (Pistacia vera) a été introduit en Italie dès le premier siècle après J.C, suite aux conquêtes romaines. Pline l’Ancien (23-79) a attribué au consul Lucius Vitellius (5-51) sa découverte en Syrie. Puis la culture de ce fruit sec s’est étendue progressivement à l’ensemble des pays méditerranéens.

L’Iran reste aujourd’hui le premier producteur mondial avec plus d’un tiers des pistaches commercialisées. Il est suivi par les États-Unis (Californie) qui assurent plus d’un quart de la production mondiale. Viennent ensuite la Turquie et la Syrie

La consommation de la pistache (sous cette appellation) n’a été généralisée en France qu’à partir du dix-septième siècle. On l’appelait aussi à l’époque : « amande de Perse ».

Pistachier Iran Naeinsun

Le pistachier est surtout cultivé en Iran. ©Naeinsun

Le mariage du pistachier mâle du Muséum

En 1716, travaillant à partir de plants de pistachiers, le botaniste français Sébastien Vaillant (1669-1722), fut le premier à démontrer scientifiquement la sexualité des végétaux.

Il observa qu’un plant obtenu par semis en 1702 par Joseph Pitton de Tournefort (1656-1708) au Jardin du roi (aujourd’hui le Jardin des Plantes), fleurissait tous les ans sans fructifier. Il en était de même au Jardin des apothicaires, dans un autre quartier de Paris, pour un spécimen dont les fleurs étaient légèrement différentes.

Sébastien Vaillant préleva une branche fleurie de ce dernier et la secoua près de celles du pistachier du Muséum. Il obtint une première fructification, ce qui lui permit de mettre en évidence qui les plantes étaient des êtres sexués et d’entrevoir les premiers mécanismes de la pollinisation. En effet, le pistachier est un arbre dioïque, c’est-à-dire unisexué. Il existe donc des pistachiers mâles (ce qui est le cas de celui de Tournefort) et des pistachiers femelles. Il est bien sûr nécessaire de planter de arbres des deux sexes pour obtenir des pistaches.

Pistachier Museum Plante Historique

Le fameux pistachier de Tournefort au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, un arbre historique. ©Dr

Pas de commentaire

Publier un commentaire