25/06/2022

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Botanistes et jardiniers  / WILLIAM BLACKALL, L’UN DES PLUS GRANDS SPÉCIALISTES DE LA FLORE AUSTRALIENNE

WILLIAM BLACKALL, L’UN DES PLUS GRANDS SPÉCIALISTES DE LA FLORE AUSTRALIENNE

Livre Couverture Blackall
Livre Couverture Blackall

Édition de 1959 de l’ouvrage de William Blackall

Le 8 juillet 1876 naissait à Folkestone dans le Kent en Angleterre, William Edward Blackall, médecin et botaniste australien d’origine anglaise, mort d’un cancer le 7 octobre 1941 à Perth, Australie. Il développa très jeune de l’intérêt pour les fleurs sauvages, mais fit d’abord d’excellentes études de médecine.

Après son mariage en 1904, il partit pour l’Australie exercer en tant que médecin et chirurgien, mais son choix d’expatriation était surtout dû à son désir d’étudier la flore australienne.

 

À partir de 1920, William Blackall se consacra surtout à la botanique, travaillant notamment avec Charles Austin Gardner (1896-1970) qui lui dédia en 1942 le genre Blackallia (Rhamnaceae). Il explora de fond en comble tout ‘ouest australien, étant notamment le premier à découvrir un spécimen d’Acacia daviesioides.

Acacia daviesioides

Acacia daviesioides, découvert par William Blackall, forme un arbuste de 30 cm à 1 m de haut. ©Flora

Un impressionnant collecteur de spécimens botaniques

William Blackall. Outre le fait d’identifier les plantes qu’il collectait lors de ses explorations, réunissant un herbier de plus de 5 000 spécimens, il se mit à les dessiner et à les peindre avec un réel talent, assisté de sa femme Ethel à qui Gardner dédia une nouvelle espèce de Myrtacée de l’Ouest australien : Verticordia etheliana.

Verticordia etheliana

Verticordia etheliana honore le prénom de la femme de William Blackall. ©Flora

Un ouvrage à quatre mains régulièrement réimprimé

Le livre commencé en 1930 par William Blackall et son épouse a été présenté à l’Université d’Australie occidentale en 1948. Il a été complété par Brian John Grieve (1907-1997) et publié en quatre tomes sous le titre : « How to Know Western Australian Wildflowers. A Key to the Flora of the Temperate Regions » (1954-1975). Certains spécialistes considèrent cet ouvrage comme l’un des manuscrits botaniques les plus importants jamais publiés en Australie.

Notez qu’un prix décerné annuellement par l’université de l’Ouest australien à l’étudiant en botanique le plus prometteur, porte le nom de William Blackall.

Livre Blackall

Édition de 1956 de l’ouvrage de William Blackall

Pas de commentaire

Publier un commentaire