27/09/2022

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Plantes  / Fleurs et plantes  / L’AMARYLLIS, UNE BEAUTÉ BIEN MAL NOMMÉE

L’AMARYLLIS, UNE BEAUTÉ BIEN MAL NOMMÉE

Hippeastrum Sonatini Red Rascal
Hippeastrum Sonatini Red Rascal

Hippeastrum ‘Sonatini’

Tout un chacun nomme « amaryllis », la glorieuse plante bulbeuse qui charme nos intérieurs durant tout l’hiver et qui fait désormais partie intégrante de la décoration végétale de Noël. Mais pour les botanistes, il s’agit d’une grave erreur scientifique car notre amaryllis devrait être désignée sous sa véritable appellation : Hippeastrum. En effet, il existe bel et bien une plante nommée officiellement Amaryllis belladona, mais le langage populaire lui préfère plutôt « lis de Jersey » alors qu’il ne s’agit pas du tout d’un lis, mais d’une jolie Sud-africaine dont le seul point commun avec l’hippeastrum est d’appartenir à la famille des Amaryllidaceae.

L’amaryllis de Noël, une belle sud-américaine

Revenons donc à notre « amaryllis de Noël ». Il s’agit d’une plante hybride dont les parents sont originaires d’Amérique du sud subtropicale (surtout le bassin de l’Amazone), mais aussi des Caraïbes et d’Amérique Centrale. Le genre Hippeastrum créé en 1821 par le botaniste anglais William Herbert (1778-1847), compte aujourd’hui 95 espèces officialisées par la nomenclature internationale.

On ne cultive en Europe quasiment que des hybrides, même s’il est possible de trouver chez quelques rares spécialistes des bulbes d’Hippeastrum vittatum, une espèce originaire des Andes chiliennes qui est cultivée depuis 1769. La plante se caractérise par ses ombelles composées de six fleurs blanches de 15 cm de diamètre, parées d’une rayure pourpre sur chaque segment.

Le premier croisement d’amaryllis hybride a été obtenu en Angleterre en 1799 et dès 1810, on comptait déjà plus de 100 variétés.

Hippeastrum Silhouette F56361

‘Silhouette’, une amaryllis hybride originale à feuillage panaché. ©Willemse France

La croissance très spectaculaire des amaryllis hybrides

Les Hippeastrum sont vendus sous forme de gros bulbes qui produisent, en même temps que la hampe florale, quelques feuilles linéaires, rubanées, opposées, vert clair, de 40 à 60 cm de long. Le feuillage des hybrides est caduc, avec une dormance estivale, tandis que la plupart des Hippeastrum botaniques portent des feuilles persistantes.

Hippeastrum-bulbe croissance MAP 52769 CNI

Le bulbe d’Hippeastrum se développe rapidement. ©www.map-photos.com – Clive Nichols

Une fleur imposante et spectaculaire

L’inflorescence en ombelle est formée de deux à six corolles qui prennent une forme d’entonnoir chez les hybrides modernes, tandis que les Hippeastrum botaniques fleurissent en forme d’étoile ce qui permet de les distinguer aisément. Chez certains hybrides, les fleurs peuvent atteindre 20 cm de diamètre et sont groupées par cinq, voire parfois plus. Les ombelles sont portées par des hampes creuses qui nécessitent un tuteurage pour ne pas se rompre sous le poids des fleurs.

Hippeastrum-cybister-Lima-MAP ADE GIP0083857

Hippeastrum cybister ‘Lima’. ©www.map-photos.com – Arnaud Descat

Shopping

Si vous désirez acheter des bulbes d’amaryllis variés et originaux, cliquez sur le lien

Hippeastrum-interieur ambiance MAP 61001626 FST

Les amaryllis hybrides enchantent nos intérieurs en hiver. ©www.map-photos.com – F. Strauss

Pas de commentaire

Publier un commentaire