30/11/2022

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Botanistes et jardiniers  / Georg Franz Hoffmann : le botaniste de Göttingen et de Moscou

Georg Franz Hoffmann : le botaniste de Göttingen et de Moscou

Hoffmann
Hoffmann

Hoffmann en 1792

Le 13 janvier 1760 : naissait à Marktbreit en Allemagne Georg Franz Hoffmann, botaniste et mycologue allemand spécialiste des lichens et des mousses, mort le 17 mars 1826 à Moscou en Russie. Ayant réussi ses études à l’université d’Erlangen, il y fut professeur de 1787 à 1792. Durant cette période, il publia Vegetabilia cryptogama. En 1787, l’Académie de Lyon le récompensa pour ses travaux sur les lichens. Suivirent alors plusieurs ouvrages sur les cryptogames : Historia salicum, iconibus illustrat (1788-1791, Leipzig) ; Nomenclator fungorum (1789-1790, deux volumes, Berlin) et Descriptio et adumbratio plantarum e classe cryptogamica Linnaei quae lichenes dicuntur… (1790-1801, trois volumes, Leipzig).

De 1792 à 1803, Georg Franz Hoffmann dirigea le département de botanique ainsi que le très célèbre jardin botanique de l’université Georg August de Göttingen en Basse-Saxe qui, sur 5 ha, réunit plus de 1 000 espèces de plantes.

Jardin botanique Gottingen

Le jardin botanique de l’université Georg August de Göttingen en Basse-Saxe.

Herborisation à l’université de Moscou

Georg Franz Hoffmann s’installa à Moscou en janvier 1804 et y dirigea le département de botanique de l’université et le Jardin botanique de la ville, participant à la fondation de la Société impériale des naturalistes de Moscou.

Il travailla sur une flore de l’Allemagne mais le manuscrit du troisième volume disparut lors de l’incendie de Moscou en 1812. En 1814, il fit paraître la monographie, rééditée en 1816 Plantarum umbelliferarum genera eorumque characteres naturales, où il décrivait les végétaux cultivés dans le Jardin botanique de l’université, dont 3 528 espèces plantes de montagne.

À partir de 1817, il professa aussi à l’Académie des sciences de Moscou. Georg Franz Hoffmann développa à Moscou une bibliothèque et un herbier qui reçut des spécimens récoltés par les plus grands botanistes de l’époque. Ce précieux herbier fut épargné lors de la prise de Moscou par l’armée de Napoléon en 1812 et une grande partie de la collection existe encore.

Plantarum umbelliferarum

Une planche du livre de Hoffmann : Plantarum umbelliferarum genera eorumque characteres naturales

Quelques plantes nommées par Georg Franz Hoffmann

Hoffm. est l’abréviation botanique officielle de Georg Franz Hoffmann. Parmi les plantes qu’il a décrites et nommées, assez peu sont encore acceptées par la nomenclature internationale. On peut toutefois signaler : Angelica palustris (Apiaceae, 1814), Anthriscus cerefolium (le cerfeuil, Apiaceae, 1814), Aster dumosus (Asteraceae, 1803), Astrantia trifida (Apiaceae, 1816), Doronicum orientale (Asteraceae, 1808), Iris caucasica (Iridaceae, 1808), Myosotis sylvatica (Boraginaceae, 1791), Pleurospermum austriatum et P. uralense (Apiaceae, 1814), Trinia hispida (Apiaceae, 1814), etc.

Cerfeuil MAP ADE GIP0006966

Le nom botanique du cerfeuil : Anthriscus cerefolium a été créé par Hoffmann. ©www.map-photos.com – Arnaud Descat

Georg Franz Hoffmann a créé en 1796 le genre Angiopteris, fougère arborescente de la famille des Marattiaceae, en 1814 les genres Malabaila, Orlaya et Trinia (Apiaceae), en 1816 le genre Bifora (Apiaceae). Ils sont encore reconnus aujourd’hui par la nomenclature internationale.

Angiopteris evecta MAP FBU 101024219

Angiopteris evecta. Le genre a été créé par Hoffmann en 1796. ©www.map-photos.com – Frank Buffetrille

Une belle plante en l’honneur de Georg Franz Hoffmann

En 1787, le botaniste suédois Olof Peter Swartz (1760-1818) a dédié à Georg Franz Hoffmann le genre Hoffmannia (famille des Rubiaceae), qui compte environ 130 espèces dont certaines comme Hoffmannia discolor, H. ghierbreghtii et H. refulgens sont parfois cultivées comme plantes d’intérieur pour leur feuillage décoratif.

Hoffmannia refulgens MAP-ADE GIP0093134

Originaire d’Amérique tropicale, Hoffmannia refulgens est appelée par les anglo-saxons, « plante taffetas ». ©www.map-photos.com – Arnaud Descat

Pas de commentaire

Publier un commentaire