18/10/2021

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Plantes  / Arbres, arbustes et conifères  / COMMENT LUTTER AU NATUREL CONTRE LA PYRALE DU BUIS ?

COMMENT LUTTER AU NATUREL CONTRE LA PYRALE DU BUIS ?

Chenille pyrale Vignette

Redoutable ravageur présent en France depuis 2008, la pyrale du buis (Cydalima perspectalis ou Diaphania perspectalis) est un papillon d’origine chinoise dont les larves (chenilles) dévorent goulûment les feuilles et même l’écorce de toutes les espèces de buis. Les infestations sont particulièrement sévères par temps chaud.

Chenille pyrale Vignette

Chenille de pyrale du buis. ©MAP/Mioulane

Le développement très rapide de ce ravageur, dont la femelle peut pondre jusqu’à 1 200 œufs (800 en moyenne), en fait l’un des bioagresseurs les plus actifs dans nos jardins aujourd’hui. Actuellement, seules les régions les plus froides (Massif central, Alpes, Vosges, Jura) et les plus humides (Bretagne, Cotentin, Hauts de France) semblent ne pas être touchées par les attaques de pyrales. Mais il reste à peine une quinzaine de départements a priori épargnés, la progression géographique du ravageur s’étendant de plusieurs dizaines de kilomètres par an.

 

 

Des dégâts spectaculaires et souvent définitifs

En raison de l’appétit des chenilles, la virulence des attaques de la pyrale du buis surprend par sa rapidité et son intensité. En moins d’une journée, un buis adulte peut être entièrement défolié car les chenilles se nourrissent de feuilles dès leur éclosion et montrent un appétit féroce !

Pyrale Buis Attaque Mioulane MAP NPM 2307513647

Les attaques de la pyrale du buis sont très spectaculaires et caractéristiques avec la présence de soies autour des feuilles rongées. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Les buis taillés se montrent plus sensibles que les arbustes laissés libres. En raison de ses feuilles plus tendres, le buis à bordure (Buxus sempervirens ‘Suffruticosa’) est la forme la plus appréciée par les pyrales.

Buis Bordure Mioulane MAP 9N7B1093

Le buis de bordure est le plus menacé par la pyrale, ce qui met en péril tous les jardins structurés et les grands parcs historiques. Paysagiste Chris Beardshaw. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Des chenilles affamées qui déciment les buis

Au dernier de leurs sept stades larvaires, les chenilles vert et noir mesurent à peine 4 cm de long. Elles sont alors parfaitement visibles car aussi plus actives. Il en est de même pour les dégâts très reconnaissables à la présence de fines soies que les chenilles tissent entre les feuilles dévorées avant de se nymphoser. Le buis présente alors un aspect décharné, avec des rameaux secs et dénudés.

Par temps chaud, inspectez vos buis deux fois par semaine en explorant l’intérieur de la plante à la recherche de pontes ou de chenilles aux premiers stades.

Buis Pyrale Inspection Mioulane MAP NPM 2307513542

Regardez attentivement à l’intérieur de la ramure des buis car c’est là que pond la pyrale. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

L’idéal est d’intervenir avant les symptômes

Totalement défoliée et parfois même son écorce ayant été rongée, la plante aura bien du mal à redémarrer. Pour éviter de perdre ses buis, le jardinier doit donc engager la lutte, avant même que les symptômes d’une attaque soient observés. Vous pouvez déceler la présence de papillons le soir en inspectant vos buis avec une lampe électrique car ils sont attirés par la lumière.

Pyrale Buis Adulte Mioulane NewsJardinTV 58285285

Papillon nocturne, la pyrale du buis se reconnaît à sa forme triangulaire est sa robe blanche bordée de brun. ©NewsJardinTV– N. & P. Mioulane

On commence aussi à trouver dans le commerce des pièges à phéromones brevetés par l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) qui, en capturant des adultes mâles, réduisent les possibilités d’accouplements. Ils servent aussi et surtout d’indicateurs de la présence du ravageur, signifiant par conséquent l’opportunité de traiter.

Buxatrap

Le piège à phéromones pour la pyrale du buis ne présente aucun danger pour les enfants, les animaux domestiques et l’environnement. ©Koppert/Inra

Attention, les années chaudes et dans les régions méridionales, jusqu’à quatre générations peuvent se succéder dans l’année, la moyenne étant de deux à trois (avril/mai, juin/juillet et août/septembre). La bonne solution préventive consiste à utiliser un insecticide de biocontrôle à base de Bacillus thuringiensis.

Pyrale Buis Chenille Mioulane NewsJardinTV

Soyez vigilants ! Les attaques de la pyrale du buis peuvent se reproduire plusieurs Fois dans l’année. ©NewsJardinTV– N. & P. Mioulane

Le traitement préventif avec la bactérie entomopathogène Bt

Le Bacillus thuringiensis var. kurstaki (Btk) est une bactérie naturellement présente dans le sol et sur le feuillage des plantes, qui produit des cristaux de protéines libérant une toxine dans l’intestin des chenilles. Cette substance corrode la paroi intestinale ce qui entraîne la paralysie des mâchoires de la chenille qui, ne s’alimentent plus dans les deux ou trois heures suivant l’ingestion de la bactérie et  meurent entre 2 et 5 jours plus tard.

Bacillus thuringiensis Neudorff NewsJardinTV 67197524

Efficace sur la plupart des chenilles défoliatrices, Dipel DF Jardin contient 1,17 x 1013/UFV/kg de Bacillus thuringiensis var/ kurstaki. ©NewsJardinTV

Le Btk étant dégradé par la lumière (surtout les rayons ultraviolets), il se montre particulièrement efficace pour traiter les parties intérieures des buis, notamment chez les plantes sculptées (topiaires) : boules, cônes, spirales, figurines. Opérez de préférence tôt le matin ou en soirée afin d’augmenter la durée d’efficacité du traitement dont la persistance et de 1 à 4 jours.  La température doit être supérieure à 15 °C.

Bacillus thuringiensis Dosage Mioulane NewsJardinTV 1315252

Le contenu d’un sachet de 2,5 g de Bacillus thuringiensis doit être dilué dans 2,5 l d’eau. Il permet de traiter 10 m2. ©NewsJardinTV

La toxine BT  agit principalement sur les larves de lépidoptères. Elle est sans danger pour les mammifères et les oiseaux et très faiblement toxique pour les abeilles. Ces dernières ne fréquentant pas les buis, il est possible d’utiliser le produit à tout moment. Le traitement dit être renouvelé en cas de forte attaque ou lorsque le temps est pluvieux.

Traitement buis Pulverisateur Mioulane NewsJardinTV 97643197

Traitez les buis par temps sec et non venteux (maximum force 3) en insistant bien sur les parties les moins accessibles. ©NewsJardinTV– N. & P. Mioulane

Un traitement de choc à base d’extrait végétal

Lorsque les chenilles de la pyrale sont déjà présentes sur le buis, la seule solution efficace consiste à pulvériser directement sur les ravageurs un insecticide agissant par contact. Dans ce cas, seul l’extrait de fleurs sèches du pyrèthre de Dalmatie (Tanacetum cinerariifolium) est autorisé en culture biologique.

Tanacetum cinerariifolium Flora 26249831

Les petites marguerites séchées de Tanacetum cinerariifolium donnent un insecticide naturel très polyvalent. ©Flora

Cet insecticide naturel renferme six esters actifs (acides et alcools) qui attaquent le système nerveux des insectes et autres animaux à sang froid. Les pyréthrines naturelles ont un effet immédiat par contact et ingestion. Leur efficacité est renforcée par la présence d’huile de colza qui agit en tant que « mouillant », favorisant la bonne répartition du produit sur la plante et sur la chenille.

Traitement Buis Boule Pret a emploi Mioulane NewsJardinTV 5551115784

L’association pyrèthre naturel et huile de colza optimise l’efficacité pour un effet de choc. ©NewsJardinTV

Le Pyrèthre naturel étant actif sur tous les insectes mais aussi sur les organismes aquatiques, il doit être utilisé de manière bien ciblée et ne pas être appliqué dans le voisinage d’un bassin. Évitez aussi de l’employer de mars à mai lorsque les abeilles viennent sur les buis pour consommer l’abondant nectar sécrété par les fleurs. Traitez bien à l’intérieur du buis et sous les feuilles car les chenilles s’y dissimulent les plus souvent.

Produit Pyrale Buis Neudorff

L’insecticide « Pyrale du Buis » de Neudorff (Spruzit EC) associe des pyréthrines naturelles et de l’huile de colza pour une efficacité optimale. Il est présenté en concentré ou en prêt à l’emploi.

L’action manuelle pour parer au plus pressé

Les chenilles de la pyrale du buis n’étant pas urticantes, vous pouvez écraser entre les doigts celles que vous découvrez sur les plants faiblement infestés et faire de même avec les cocons. Pour les buis de grande taille, la solution consiste à tendre une toile au pied des arbustes et à frapper fort sur la ramure avec une canne de bambou pour faire tomber au sol les chenilles qui résistent mal aux fortes vibrations. Il suffit ensuite de les ramasser et de les jeter au feu ou dans de l’eau bouillante.

Vous pouvez aussi tailler toutes les parties attaquées et brûler les rameaux coupés, afin d’enrayer l’attaque tout en éliminant les pontes et les chrysalides qui sont peu visibles.

Pyrale buis Repousse Mioulane MAP NPM 2307512622

Après avoir taillé lors d’une première attaque de pyrale du buis, on observe souvent des repousses. Mais ne laissez pas les ravageurs revenir ! ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Une bonne mesure complémentaire : le  traitement automnal

Avant les premiers froids de l’automne, la dernière génération de chenilles tisse une sorte de cocon entre deux feuilles de buis, constituant ainsi un abri (un hibernarium) dans lequel les larves vont rester en état d’hibernation.

Pyrale Buis Cocon Mioulane MAP NPM 2307513730

Ne laissez pas la chenille de pyrale tisser son cocon protecteur en automne. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

C’est le bon moment pour effectuer un traitement avec un produit contenant de l’huile de colza (par exemple l’Insecticide jardin Spruzit EC de Neudorff constitué de 4,59 g/l de Pyréthrines naturelles et de 825,3 g/l d’huile de colza) ou avec du savon noir, ces substances enveloppant les cocons d’une pellicule étanche, ce qui entraîne l’asphyxie des larves de pyrèthres.

Insecticide Jardin Spruzit EC 619178 rgb

Très polyvalent, mais d’origine naturelle, l’insecticide jardin concentré de Neudorff est utilisable en culture biologique.

D’autres solutions pour l’avenir

Dans l’attente de trouver (peut-être) des variétés résistantes, voire des plantes de remplacement, notamment pour les topiaires ou les broderies des jardins à la française, certaines voies de protection biologique s’ouvrent aujourd’hui. L’utilisation d’auxiliaires, notamment des trichogrammes (micro-hyménoptères) qui parasitent les œufs commence à se développer. Mais cette dernière technique, encore récente, est réservée aux professionnels.

TrichogrammePonte Œuf Fauna

Le minuscule trichogramme pond dans les œufs de la pyrale. ©Fauna

Il est difficile de compter sur la faune indigène pour réguler les populations de pyrales. En effet, les oiseaux délaissent les chenilles dont les tissus renferment des alcaloïdes toxiques sécrétés par le buis. Seuls les guêpes et surtout les frelons asiatiques en font leur ordinaire, mais les chenilles de pyrales ne comptent que de manière secondaire dans leur régime alimentaire.

Frelon asiatique Fauna

Le redoutable frelon asiatique (Vespa velutina) est un des rares prédateurs de la pyrale du buis dans nos régions. ©Fauna

Enfin, il semble possible de rendre le buis plus résistant en rendant son feuillage plus coriace grâce à des pulvérisations d’engrais foliaire contenant de la silice, mais aussi de l’acide salicylique qui stimule les défenses naturelles de la plante.

Jardin Buis Muret Mioulane MAP NPM 060522071

Tous les jardiniers espèrent que l’on trouvera prochainement des variétés résistantes à la pyrale. Paysagiste Geoffrey Whitten. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Pas de commentaire

Publier un commentaire