30/11/2022

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Plantes  / Plantes exotiques et tropicales  / Comment cultiver un fascicularia

Comment cultiver un fascicularia

Comment cultiver un fascicularia ? (Marylène de Nantes)

Cousin des ananas (Bromeliaceae), le genre Fascicularia, originaire du Chili, est le seul de cette famille à pouvoir séjourner dans nos jardins. Cette plante pousse en terre mais elle peut aussi se comporter en épiphyte, formant des touffes compactes de feuilles épineuses, qui couvrent les rochers (xérophyte), s’étalant jusqu’à 2 m. Ce sont des plantes très décoratives car les feuilles du centre de la touffe rougissent au moment de la floraison, bleue avec des étamines jaunes et des bractées blanches. Cette floraison se produit de septembre à novembre.

 Des deux espèces officialisées par la nomenclature internationale, on cultive surtout Fascicularia bicolor (et notamment la sous-espèce F. bicolor subsp. bicolor) qui supporte de -6 à -8 °C durant de courtes périodes, à condition que le sol soit parfaitement sec. Dans la nature, cette plante subit une très longue saison sèche. Plantez le Fascicularia dans un mélange de terre légère, terreau et sable de rivière assez grossier, dans un endroit ensoleillé, à l’écart des zones de passage car il porte de redoutables épines. Laissez-lui suffisamment d’espace pour qu’il puisse développer les nombreux rejets qu’il émet après la floraison automnale.

Le genre Fascicularia a été créé en 1891 par le botaniste allemand Carl Christian Mez (1866 – 1944), spécialiste des Broméliacées. Le nom évoque la forme buissonnante de la plante Fascicularia kirchhoffiana est une espèce validée en 1919 par Mez., assez proche de F. bicolor, mais avec des feuilles plus étroites. Elle n’est quasiment pas cultivée, hormis dans certains jardins botaniques (la plante est entre autres présente dans les collections du jardin botanique de Nantes).

• En illustration : Fascicularia bicolor

©Photo : www.map-photos.com – Nathalie Pasquel

Pas de commentaire

Publier un commentaire