24/02/2024

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Accueil / Citations
Jardinage Griffage Mioulane MAP NPM GIP0097391

« Il n'est pas pour moi d'occupation plus délicieuse que la culture de la terre… Et pas de culture comparable à celle du jardin… Mais, bien que je sois un vieil homme, je ne suis qu'un jeune jardinier. »

(Thomas Jefferson, 1743-1826, troisième président des Etats-Unis d’Amérique)

0
Neflier Mespilus MAP GIP0040569

« Eh ! Toi la nèfle, toi que l’on nomme “cul de chien” ! Tu as droit à la reconnaissance et le mérites bien ! »

(Thérèse Allirot, poète amateur, Rustica 03 novembre 2010)

0
oliviers Van Gogh

« Les oliviers sont caractéristiques et je lutte pour attraper cela. C’est de l’argent, tantôt plus bleu, tantôt verdi, bronzé, blanchissant sur terrain rose, violacé, orangeâtre jusqu’à l’ocre rouge. Mais fort difficile, fort difficile. Mais cela me va et m’attire de travailler dans l’or et l’argent. Et, peut-être un jour, en ferai-je une impression personnelle comme le sont les tournesols pour les jaunes. »

(Vincent Van Gogh. Lettre à son frère Théo, septembre 1889)

0
Albizia saman Mioulane NewsJardinTV NPM 2808184671

« Ces arbres ont la douce ampleur et la force des grands rêves. »

(Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), 1894-1961, écrivain et médecin français ; Voyage au bout de la nuit, 1932)

0

« Ma commère, il vous faut purger, Avec quatre grains d’hellébore… »

(Jean de La Fontaine, 1621-1695. Fables, Le Lièvre et la tortue, 1668)

« Pieds, tiges, stipes, pattes en suspension, racines-échasses, lianes sans fin… dans la forêt, tout s’organise et s’entrecroise, enchevêtrement maximum des forces vivantes. Une génération verticale, toutes énergies rassemblées, déployée dans une indispensable quête d’équilibre et de nourriture. »

(Frédéric Morel, Hommes & Plantes, N° 82 janvier 2013)

« Les plantes indigènes à la France se réduisent à un très petit nombre et c’est à nos voyageurs que nous devons la plupart de celles que nous possédons. »

(Jacques-Joseph Baudrillat, 1774-1832 ; agronome et forestier français. Annales forestières, 1809)

« Il faut vous dire que, dans mon enfance, on n’avait pas créé toutes ces variétés de roses que les jardiniers savants ont réussi à produire depuis, par la greffe et les semis. La nature n’en était pas plus pauvre pour cela. Nos buissons étaient remplis de variétés nombreuses de roses à l’éclat rustique. »

(George Sand, 1804-1876 ; romancière française. Contes d’une grand-mère, 1873)

Le bonheur des saisons

« Au printemps, toutes les fleurs célèbrent la beauté, Elles enflamment nos cœurs et nous laissent enchantés. En été, le jardin, accueillant, chaleureux, De mille et une richesses se montre généreux. En automne, les feuillages s’embrasent de mille feux, De pourpre, d’or et de cuivre, des moments fabuleux. L’hiver, tout s’engourdit, les plantes s’assoupissent, Le cycle est terminé, que la vie s’accomplisse. »

<p style="text-align:

Le saule pleureur

« Son feuillage toujours cher à la rêverie, Offre un réduit propice aux mortels malheureux ; Il aime à les couvrir de sa mélancolie ; On dirait qu’il pleure avec eux. Les oiseaux, recueillis sous sa pâle verdure, De son tranquille abri n’osent troubler la paix ; Le ruisseau qui l’arrose adoucit son murmure, Et semble exprimer des regrets ».

(Constant Dubos, 1768-1845, poète