22/05/2022

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Plantes  / Fleurs et plantes  / Pourquoi les feuilles de mes roses trémières sont-elles trouées ?

Pourquoi les feuilles de mes roses trémières sont-elles trouées ?

Pourquoi les feuilles de mes roses trémières sont-elles trouées ?

La punaise au corps de feu (Pyrrhocoris apterus), communément appelée « gendarme » ou « suisse » est une punaise considérée comme vivant sur le sol car elle est aptère (sans ailes) et donc incapable de voler. Cet insecte hétéroptère se nourrit principalement de fruits du tilleul, mais il n’hésite pas à monter à l’assaut des tiges de roses trémières pour se nourrir de ses feuilles. En effet, les plantes de la famille des Malvacées dont fait partie la rose trémière (Alcea rosea), mais aussi : mauve, guimauve, hibiscus, etc. constituent un de ses mets favoris. Le gendarme est un insecte piqueur – suceur, muni d’un rostre. Il injecte des substances toxiques dans les tissus pour mieux les assimiler, ce qui provoque la déformation des feuilles. Il se montre particulièrement actif l’été par temps chaud et ensoleillé.

Il existe de très nombreuses espèces de punaises (environ 2000 en France), dont la grande majorité se nourrit de la sève des végétaux. Hormis en cas de défoliation importante, il n’est pas utile de traiter les gendarmes. Il est toutefois possible d’utiliser les insecticides ménagers destinés aux cafards pour réduire les populations. Ces dernières se concentrent au pied des tilleuls, dans les zones humides (sous les feuilles mortes ou dans les tas de bois).

On observe aussi souvent la présence de petits insectes coléoptères à long rostre sur les tiges et les boutons floraux des roses trémières. Il s’agit de deux apions. L’apion des tiges (Aspidapion radiolus), de forme convexe, mesure de 2,5 à 3 mm de long. Il apparaît en mai, restant présent sur la plante tout l’été jusqu’en octobre. Sa larve se nourrit aux dépens de la tige tandis que les adultes consomment les divers tissus de la plante, perforant les feuilles et les jeunes pousses. L’Apion longirostre (Rhopalapion longirostre) qui affectionne tout particulièrement les roses trémières, n’est présent en France que depuis une vingtaine d’années.
Il se concentre sur les inflorescences car il se nourrit des graines qu’il perfore de son rostre. Les dégâts des apions ne menacent la survie de la plante qu’en cas de pullulation importante. Dans ce cas, pulvérisez un insecticide de contact proposé par votre jardinerie

• En illustration : Pyrrochoris apterus

©Photo : www.map-photos.com – Nathalie Pasquel

Pas de commentaire

Publier un commentaire