21/01/2022

NewsJardinTV – Infos, Conseils, Vidéos, Podcasts – 100 % Nature

Rechercher
Accueil / Plantes  / Arbres, arbustes et conifères  / À quelle époque et comment tailler le noisetier ?

À quelle époque et comment tailler le noisetier ?

• À quelle époque et comment tailler le noisetier ?

Le but d’une intervention sur le noisetier (Corylus avellana) consiste à obtenir une silhouette en forme de gobelet bien évasé et aéré en son centre pour que le soleil puisse bien pénétrer dans l’ensemble de la végétation.

La taille s’effectue durant la période de dormance, c’est-à-dire tant que le noisetier ne porte pas de feuilles. Vous pouvez opérer dans le courant février, juste après l floraison afin de profiter des agréables chatons jaunes. L’intervention combine l’aération de la touffe et son rajeunissement. Conservez tout au plus une douzaine de branches principales, en supprimant (au ras du sol) celles qui sont âgées de huit à dix ans, car elles donnent de moins en moins de fruits. Cette intervention stimule la formation de nouveaux rejets vigoureux et bien droits (gourmands) dont on conserve seulement les plus beaux et les mieux placés. Les gourmands peuvent être étêtés d’un quart de leur hauteur afin de favoriser la formation de pousses latérales qui porteront ensuite des fruits.

Pour obtenir une silhouette aérée, coupez les rameaux qui se développent vers le centre de la touffe, évitez aussi que les branches se croisent. Dans ce dernier cas, coupez le rameau le plus faible ou le moins bien placé.

Les noisetiers pourpres doivent être taillés vigoureusement après la floraison de manière à favoriser la production de jeunes pousses dont le coloris des feuilles est plus soutenu.

Supprimez les drageons qui se forment en abondance chez les noisetiers greffés.

Vous pouvez aussi intervenir dans le courant de l’été en rabattant (tailler vers le bas) de la moitié de leur longueur les rameaux les plus vigoureux. Cette intervention vous permet de réduire la hauteur de l’arbuste et de bien équilibrer sa silhouette.

Dans le cas d’un très vieux noisetier mal entretenu, vous pouvez procéder à un recépage. Cela consiste, à la fin de l’hiver, à couper toutes les pousses à 10 cm au-dessus du sol. Vous obtiendrez une repousse vigoureuse qu’il sera facile de contrôler et une nouvelle fructification au bout de deux ans.

Enduisez de mastic cicatrisant toutes les plaies qui dépassent le diamètre du pouce d’un homme adulte (environ 2 cm).

En illustration : taillez les noisetiers trop touffus pour qu’ils produisent mieux.

©Photo : www.map-photos.com – Arnaud Descat

Pas de commentaire

Publier un commentaire