LACHENALIA, LE COUCOU DU CAP

Patrick Mioulane
Écrit par Patrick Mioulane

Publication : mercredi 15 octobre 2014 06:45

Affichages : 24021

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 
Catégorie : Trésors de la botanique

Lachenalia splendida MAP ADE 090205046Les Lachenalia sont aujourd’hui classées dans la famille des Asparagaceae, après avoir fait partie des Liliacées (Hyacinthacées). Ce sont donc des cousins des chionodoxas, jacinthes, muscaris, ornithogales, scilles. Il s’agit de plantes bulbeuses, toutes originaires d’Afrique du Sud (province du Cap et Namaqualand), dont on connaît 90 espèces, l’oignon étant généralement blanc avec une fine et fragile tunique (peau superficielle qui protège le bulbe).

Les premiers Lachenalia observés par des Européens ont été découverts en 1652, lorsque des explorateurs de la Compagnie des Indes Orientales pénétrèrent dans les régions intérieures d’Afrique du Sud. Ces naturalistes de la première heure collectaient toutes les plantes possibles, dont de nombreuses espèces bulbeuses. Les plantes voyageaient ensuite envoyées vers le Vieux continent où elles étaient acquises à prix d’or par de riches collectionneurs européens.

En 1784, une importante collection de Lachenalia fut exposée dans les jardins du palais de Schönbrunn à Vienne (Autriche). Ces plantes éveillèrent l’attention du baron Nikolaus Joseph von Jacquin (1727 - 1817), qui entreprit de les étudier. Il les nomma la même année Lachenalia, en hommage à Werner de Lachenal (1736 - 1800) botaniste Suisse, originaire de Bâle.

Lachenalia aloides MAP ADE 070305242

De superbes hybrides appelés « Beautés d’Afrique »

Les Lachenalia ont longtemps été considérés comme des plantes rares, mais les Hollandais ont créé il y a quelques années, une série d’hybrides portant le nom : African Beauty ®. C’est en recourant à la division et au croisement de variétés sauvages que les horticulteurs néerlandais sont parvenue à trouver des formes adaptées à la culture comme plantes d’intérieur en Europe. Ces plantes sont proposées par les jardineries de mi-mai à fin juin.

Les Lachenalia African Beauty® se déclinent dans sept combinaisons de couleurs, les plantes fleuries, présentées en pots, atteignant 25 cm de haut. Les petites fleurs tubulaires rouge vif, jaunes ou bleues, forment des épis qui s'épanouissent pendant environ trois semaines. Il existe aussi des formes bicolores. Les feuilles parfois mouchetées rappellent celles des orchidées sauvages. Les plantes portent des dénominations différentes selon leurs teintes : ‘Namaqua’ (rouge/jaune), ‘Robekkie’ (rouge/jaune), ‘Robijn’ (rouge), ‘Romaud’ (jaune), ‘Romelia’ (jaune), ‘Ronina’ (jaune), ‘Rupert’ (bleu-violet et blanc). 

Lachenalia African Beauty tiff

Plantes d’intérieur ou saisonnières pour le jardin et le balcon

Cultivez de préférence les Lachenalia sur le balcon et la terrasse, voire dans un endroit abrité du jardin. La plante prospère jusqu’aux premières gelées dans un endroit bien ensoleillé (4 heures par jour suffisent) et abrité des vents frais et desséchants. Le sol doit être assez humifère et frais, la motte ne devant jamais sécher complètement durant la floraison qui dure environ trois semaines. Une température nocturne d’environ 10 °C prolonge bien la floraison.

Après la fanaison, conservez la plante au sec. Il est tout à fait normal que les feuilles flétrissent et tombent dans le courant de l’été, car c’est la période de repos végétatif (dormance). À la fin du mois d’août, rempotez le Lachenalia dans un mélange composé par moitié de terre de jardin sableuse, avec un quart de terreau fibreux (à base de tourbe, d'écorce et de fibres de coco) et un quart de compost oud'un fertilisant organique à base de fumiers et d'algues (type Or Brun). N’oubliez pas de prévoir un important drainage au fond du pot (le cinquième de la hauteur environ). Les bulbes doivent être plantés serrés (espacement de 2 à 3 cm) à une profondeur de 1,5 à 2 cm seulement.

Si vous placez le Lachenalia dans une véranda hors gel, une nouvelle floraison se produira généralement durant l’hiver. Pour obtenir cet épanouissement, il faut commencer par maintenir les plantes au sec afin de simuler la saison sèche des savanes africaines. Dès que la touffe commence à bourgeonner, vous la plantez dans une pièce plus chaude et reprenez les arrosages, avec un apport d’engrais pour bulbes à fleurs. Pour un effet encore plus décoratif, il est possible de regrouper plusieurs plantes dans une petite jardinière ou de jeunes bulbes dans une terrine.

Lachenalia mutabilis MAP ADE 080417335

Lachenalia namaquensis MAP ADE 090205050

Bon à savoir :

Il est possible de réussir les Lachenalia toute l'année en pleine terre dans le midi et sur le littoral Breton dans des zones bien abritées. Parmi les espèces Lachenalia aloides (qui ressemble à un Aloe) appelé anciennement L. tricolor, est le plus répandu.

Les photos illustrant cet article sont disponible à l’agence : www.map-photos.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS DERNIERS ARTICLES

BOTANISTES, HORTICULTEURS, PAYSAGISTES ET JARDINIERS NÉS OU DÉCÉDÉS UN 3 FÉVRIER
Botanistes et jardiniers
03-02-2020
03 février 1616 : mort à Highgate, Londres, Angleterre, de Mathias de l’Obel, botaniste flamand né en 1538 à Lille, Nord. Le père Charles Plumier (1646-1704) a dédié à Mathias de...
LA CITATION JARDINIÈRE DU MARDI 28 JANVIER 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
28-01-2020
« Je me demande pourquoi les gens s’obstinent dans les parcs et les jardins à attendre que les feuilles soient mortes pour les ramasser, en se baissant, alors que ce serait beaucoup plus...
LA CITATION JARDINIÈRE DU 25 NOVEMBRE 2019
La citation jardinière du jour
25-11-2019
« Rouge-gorge, oiseau tison, tu as mis le feu aux poudres de mon esprit. » (Henri Pichette, 1924-2000, écrivain et poète français ; Les Ditelis du rouge-gorge, 2005)