POURQUOI LES FEUILLES DES OIGNONS SONT-ELLES DÉFORMÉES ?

Patrick Mioulane
Écrit par Patrick Mioulane

Publication : mercredi 17 janvier 2018 17:53

Affichages : 8603

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

 

Oignon nematode Vignette Flora

Les feuilles de mes oignons et de mes échalotes vrillent puis jaunissent et certains bulbes deviennent noirs et pourrissent. Que faire ?

 

 

Ce symptôme bien particulier signale une attaque de nématodes que l’on appelle maladie vermiculaire de l'oignon. Couramment appelé anguillule des tiges et des bulbes et par les scientifiques Ditylenchus dipsaci, est un ver minuscule et transparent qui parasite les plantes, provoquant la déformation des tiges et des feuilles, puis la déformation des bulbes qui se craquèlent. Très commun, c’est un ravageur redoutable qui provoque très souvent la mort des végétaux parasités.

 

De nombreux légumes attaqués

Très polyphages, les nématodes des tiges et des bulbes, sont parfois nommés anguillules des feuilles de narcisse ou nématodes des tiges du phlox. On a recensé plus de 400 plantes couramment attaquées en France par Ditylenchus dipsaci (1 200 en Europe). Outre les oignons (Allium cepa), les échalotes (Allium ascalonicum), les poireaux (Allium porrum), les fraisiers (Fragaria vesca), les pommes de terre (Solanum tuberosum), les haricots (Phaseolus vulgaris), les petits pois (Pisum sativum), les choux (Brassica oleracea), le céleri (Apium graveolens), les navets (Brassica napus), la ciboulette (Allium schoenoprasum) et les betteraves rouges (Beta vulgaris), espèces les plus souvent affectées dans nos potagers.

Potager Oignons Nematodes Auditeur

 Les grandes cultures sont aussi menacées

Des attaques sont courantes dans les grandes cultures sur la féverole (Vicia fava), la luzerne (Medicago sativa), le trèfle (Trifolium pratense), l’avoine (Avena sativa), le seigle (Secale cereale), le maïs (Zea mays), le tabac (Nicotiana tabacum), la moutarde (Sinapis alba), le chanvre textile (Cannabis sativa), le houblon (Humulus lupulus), etc. Ce nématode prend aussi pour hôte des plantes sauvages telles que le lamier pourpre (Lamium purpureum), l’ortie blanche (Lamium album), la renoncule des champs (Ranunculus arvensis), le liseron des champs (Convolvulus arvensis) et la folle avoine (Avena fatua).

Nematode Luzerne degat Flora

 Le jardin d’ornement n’est pas épargné

Certaines plantes ornementales tels les phlox annuels (Phlox drummondii) et phlox vivaces (Phlox paniculata) se montrent particulièrement sensibles. Leurs tiges grossissent et se fissurent à la base durant l’été avant la floraison, les feuilles sétroitisent et se développent mal. On observe aussi des attaques fréquentes sur les œillets (Dianthus spp.), les jacinthes (Hyacinthus orientalis), les narcisses (Narcissus spp.) et les tulipes (Tulipa spp.). On a aussi observé des attaques sur plusieurs espèces d’Hydrangea.

Nematode Phlox Wick

Un ravageur des tiges, des feuilles, des bulbes

Ditylenchus dipsaci est le seul nématode endoparasite qui attaque les parties aériennes de la plante (tige, feuilles, gousses et graines). Sédentaire, il pénètre dans les plantes par les stomates (orifices sur et sous les feuilles, servant à l’évapotransiration) et il se nourrit du parenchyme (tissu cellulaire). La femelle pond de 200 à 500 œufs à l’intérieur même de la plante. Les cycles complets de développement et de multiplication du parasite s’effectuent à l’intérieur de son hôte. Lorsque ce dernier dépérit, les nématodes l’abandonnent et migrent dans le sol en attendant d'envahir d'autres végétaux. Ils peuvent persister jusqu’à 8 à 10 ans à l’état latent.

Ditylenchus dipsaci Ali

L’humidité favorise l’infestation

Par temps doux (15/20 °C) et humide (pluie, brouillard, rosée, arrosage abondant), les larves et les adultes de l’anguillule des tiges et des bulbes migrent hors du sol et se déplacent à la surface des tiges et des feuilles dans la pellicule d'eau qui les recouvre. Les nématodes pénètrent à la base des tiges ou dans les écailles des bulbes, en creusant des cavités. Ces dernières forment des lésions brun-rouge plus ou moins importantes.

Oignons attaque Nematode Houx

 À la fin de végétation, les parties abîmées ont séché, formant un dépôt cotonneux constitué de millions de vers en diapause (activité métabolique ralentie). Ils constituent un redoutable potentiel d’infestation pour les cultures à venir.

Nematode Nid Cotonneux DIYDI

Des dégâts catastrophiques

Les plantes attaquées par l’anguillule des tiges et des bulbes restent chétives, comme rabougries. En réaction aux enzymes toxiques contenues dans la salive des vers, les tiges épaississent, se tordent et s’enroulent plus ou moins en spirale. On peut observer des cloques à la surface des feuilles qui se décolorent. Une fois déformées, elles noircissent et prennent une texture cassantes. Le collet (jonction de la racine et de la tige) ramollit et la partie aérienne de la plante se détache aisément de la racine. Les feuilles restent de taille réduite et portent, sur la nervure médiane, des taches qui se nécrosent.

Nematode Attaque Feve Arvalis

Chez les plantes à bulbes, l’infection se produit à l’intérieur de l’oignon dont la texture se ramollit. Divers micro-organismes se développent sur les organes affectés, provoquant leur pourrissement. Les dégâts des nématodes sont plus importants dans les sols lourds que dans les terres bien drainées.

Oignon bulbe deformation nematode

Semer uniquement des graines saines

Il importe de savoir bien identifier une attaque de nématodes dans les cultures. Les infestations provenant de la semence se caractérisent par des symptômes ponctuels sur quelques plantes, tandis qu’une attaque provenant du sol touche en général toute la parcelle. Le seul moyen dont on dispose aujourd’hui pour limiter les invasions de nématodes est de ne pas semer de graines parasitées. Le plus sûr consiste à ne pas produire ses graines soi-même et à acheter de la semence dans le commerce, dont la qualité sanitaire est garantie car obligatoire.

Semences Oignons echalotes Mioulane NewsJardinTV NPM 2507525932

Le trempage des graines dans de l’eau chaude (45 °C) pendant un quart d’heure permet de réduire les risques. Les semences infectées par les nématodes sont plus sombres et plus petites que la normale. Elles peuvent présenter des petites taches éparses.

Graines Trempage Flora

Il faut détruire les plantes malades

Arrachez et brûlez les plantes attaquées dès l’observation des premiers symptômes afin de freiner le développement des anguillules. Nettoyez soigneusement les outils après le travail du sol en les débarrassant bien de la terre qui les recouvre.

Ne plantez pas les légumes trop serrés. Une rotation des cultures consistant à mettre en place pendant trois ans au moins, dans les parcelles contaminées, des plantes non sensibles (laitue, épinard, Cucurbitacées…) constitue une bonne prophylaxie.

Oignons Mioulane NewsJardinTV NPM 914377866

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires   

Président
0 #2 Président 21-09-2018 09:31
Sans identification précise de la maladie (à minima photos, au mieux analyse), il ne nous est pas possible de porter un diagnostic précis sur ce qu'il s'est passé dans votre culture. Sachez que l'année 2018 a été très favorable au développement du mildiou sur tout type de culture, mais il peut aussi s'agir d'une affection bactérienne.
Nous vous suggérons de lire (en ligne) une petite brochure très bien faite sur les affections de l'oignon : https://issuu.com/bejozaden/docs/132103_uienziekten_fr_lr_def
Bien cordialement… PM
Citer
Paul Dang-wé
0 #1 Paul Dang-wé 19-09-2018 18:57
Bonjour! j'ai une portion de parcelle d'oignon qui a été victime d'un enroulement des feuilles suivi d'une pourriture des bulbes. Merci bien pour vos conseils
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS DERNIERS ARTICLES

COMMENT FAIRE FLEURIR UN QUAMOCLIT ?
Question du jour
11-10-2018
J’ai essayé plusieurs fois de cultiver un Quamoclit coccinea, mais il ne fleurit pas. Merci de me fournir votre explication. Je fais pousser les graines et les plantes se trouvent ensuite dans un...
DÉSIRÉ BOIS, UN GRAND JARDINIER VULGARISATEUR
Botanistes et jardiniers
11-10-2018
Le 09 octobre 1856 : naissait à Granville dans la Manche, Désiré Georges Jean Marie Bois, horticulteur et botaniste français, mort le 2 février 1946 à Saint-Mandé, Val-de-Marne. Il...
TAILLER, CE N’EST PAS MASSACRER…
Question du jour
16-04-2018
Je vous joins la photo de mon magnolia après la taille, qu’en pensez-vous ? Merci pour votre photo, mais c’est vraiment une catastrophe. Il est vraiment désolant de voir un arbre dans cet...