PLANTES D’INTÉRIEUR PARFUMÉES

Patrick Mioulane
Écrit par Patrick Mioulane

Publication : samedi 7 février 2015 19:36

Affichages : 47722

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Murraya paniculataQuelles sont les plantes les plus parfumées cultivables en appartement ?

Curieusement, le nombre de plantes d’intérieur dont les fleurs attirent l’attention par leur fragrance est très limité. Vous trouverez assurément la plus large palette de senteurs chez les orchidées dont je vais vous proposer dans la liste ci-dessous quelques spécimens que l’on peut trouver en jardineries. On peut aussi ajouter à la liste suivante les jacinthes et les narcisses vendus en potées forcées, mais leur durée de vie est trop courte pour les considérer comme de véritables plantes d’intérieur. Le nombre de smileys qui accompagnent chaque plante présentée souligne à la fois l’intensité et la qualité du parfum.

Begonia solananthera, une douce fragrance

De l’hiver au tout début du printemps, les généreuses grappes de fleurs blanches à cœur rouge, exhalent un parfum puissant de fleur d’oranger. La plante montre un port buissonnant et semi-retombant, ce qui lui vaut d’être couramment cultivée en suspension. Comme de nombreux bégonias, cette espèce originaire du Brésil, apprécie une lumière forte, mais pas de soleil direct de mi-avril à mi-octobre.

N’exposez pas ce bégonia à moins de 10 °C, mais vous pouvez le faire séjourner dans le jardin ou sur le balcon à la belle saison, c’est une des meilleures manières de le faire refleurir. Pour profiter plus longtemps de la floraison, il faut assurer à la plante de 12 à 15 heures de lumière par jour dès que les premiers boutons sont formés. Un éclairage d’appoint (lumière du jour) est donc vivement conseillé.

Si vous désirez acheter un Begonia solananthera, cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Begonia solananthra

Bouvardia : une langoureuse senteur

La bouvardie (Bouvardia longiflora) est un arbuste tropical originaire d’Amérique centrale, cousin du gardénia (famille des Rubiaceae). Il porte en automne des bouquets terminaux de forme arrondie, composés de fleurs tubulaires, roses, rouges ou blanches. Leur parfum, bien présent, mais assez curieux évoque du jasmin mélangé d’épices qui persiste longtemps. Vite entêtant, il peut sembler désagréable pour certaines personnes.

Le Bouvardia est couramment proposé par les fleuristes en fleur coupée car il tient longtemps en vase (souvent 15 jours). Il est un peu moins fréquent en pot, mais à l’époque de la floraison, nombre de jardineries proposent des jeunes plantes. Leur durée de vie dans nos intérieurs est en général assez éphémère.

Bouvardia longifolia MAP ADE MAP060904058

Brassavola nodosa : un parfum nocturne envoûtant

Chez cette orchidée épiphyte d’origine mexicaine et que l’on rencontre aussi dans les Antilles et en Amérique centrale, les petites fleurs blanches exhalent, surtout la nuit, un parfum profond et capiteux qui mêle des notes citronnées à la profonde fragrance du jasmin. C’est ce qui lui vaut l’appellation de « dame de la nuit » (lady of the night) par les Anglo-Saxons.

Cette espèce, qui pousse bien dans une pièce tempérée et très bien éclairée, est rarement proposée par les jardineries, mais on la trouve en permanence chez les orchidophiles professionnels.

Si vous désirez acheter un plant de Brassavola nodosa, cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Brassavola nodosa MAP JLY3270 GWI

Le Buis de Chine, de délicieuses étoiles blanches

Connu par les botanistes sous le nom de Murraya paniculata, on appelle aussi cet arbuste du sud-est asiatique « oranger jasmin », en raison du parfum très similaire à celui des fleurs d’oranger qu’exhalent en été ses petites fleurs étoilées, blanches, aux pétales recourbés. Portées en bouquets compacts, elles sont suivies de baies rouges très décoratives. Le feuillage persistant et coriace rappelle celui du buis. Dans les pays tropicaux, comme à la Réunion par exemple, Murraya paniculata est utilisé pour former des haies régulières, de la même façon que le buis dans nos jardins.

En intérieur, on cultive surtout Murraya paniculatasous forme de bonsaï. Il appartient à la même famille que les orangers (Rutaceae), ce qui explique sans doute sans doute son parfum. Les jardineries proposent de façon très épisodique des bonsaïs de Murraya paniculata car l’approvisionnement n’est pas suivi.

Si vous désirez acheter des graines de Murraya paniculata, cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Murraya paniculata MAP ADE MAP060803109

Le Calamondin, un oranger d’intérieur aussi parfumé que le vrai

Hybride naturel entre un mandarinier (Citrus reticulata) et un kumquat (Fortunella margarita), le calamondin est officiellement appelé Citrus x microcarpa par la nomenclature internationale. Il forme un petit arbuste buissonnant au feuillage persistant ovale, vernissé. De mars à juin, il porte des fleurs blanches ressemblant à celles de l’oranger et avec un parfum identique et d’une puissance telle qu’elles embaument toute la maison. La floraison est suivie par des petits fruits qui ressemblent à une clémentine miniature et persistent longtemps sur la plante.

Le calamondin exige une pièce très claire ou mieux une véranda. Un apport de lumière artificielle est conseillé pour éviter la chute prématurée des fruits et des feuilles. Une température de 18/20 °C est idéale pendant la période de croissance. Le secret de la réussite (et surtout de la floraison) passe par un séjour à l’extérieur de fin avril à début octobre.

Si vous désirez acheter un calamondin en pot, cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Calamondin MAP PAMI 110806056 

Le Cattleya une fleur d’exception au parfum enchanteur

Plusieurs espèces et cultivars appartenant à ce genre d’orchidées épiphytes d’Amérique tropicale, épanouissent des fleurs au parfum intense, profond, presque entêtant. Le cattleya reste une fleur mythique, « l’orchidée reine » qui enchante par la dimension de ses fleurs aux formes variées, leur opulence, leur fine ciselure, la richesse de leur coloris, mais également leur parfum voluptueux.

Cattleya bicolor, C. citrina, C. gaskelliana, C. guttata, C. intermedia, C. labiata, C. lawrenceana, C. lueddemanniana, C. schilleriana, C. schroederae, C. velutina, C. walkeriana sont les espèces à conseiller pour leur fragrance. Parmi les espèces aux odeurs les plus étranges, Cattleya aclandiae sent la rose, Cattleya aurea le citron, Cattleya granulosa développe une senteur poivrée et le Cattleya maxima évoque le pois de senteur.

Les Cattleya ne sont pas les orchidées les plus faciles à réussir en appartement. En revanche, elles refleurissent bien dans une véranda car une lumière assez intense est indispensable pour la floraison.

Si vous désirez acheter un pot de Cattleya (large choix d’espèces et de cultivars), cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

cattleya schilleriana

La Coelogyne, des grappes pendantes qui embaument

Orchidée poussant en altitude de l’Himalaya au Vietnam, Coelogyne cristata porte au printemps durant deux à trois semaines, des grappes pendantes de fleurs blanches au labelle jaune vif, dont le fort parfum rappelle celui du muguet.

C’est une orchidée de climat frais qui a besoin d’une période de repos nettement marquée pour induire ses boutons floraux. Une véranda peu chauffée en hiver est donc indispensable pour la réussir.

Si vous désirez acheter un pot de Coelogyne cristata, cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Coelogyne cristata MAP ADE GIP0104984

Le Datura en arbre, des trompettes enivrantes

Brugmansia arborea, B. chlorantha et B. suaveolens sont de grands arbustes sud-américains couramment cultivés en plein air sur la Côte d’Azur. Ils font de bonnes plantes d’intérieur dans des pièces peu chauffées ou en véranda. Mais leur croissance imposante et rapide nécessite de l’espace et un bac d’au moins 30 cm de côté, ainsi que des apports d’engrais réguliers.

Les fleurs estivales en grandes clochettes pendantes blanches, orange ou jaunes sont porteuses d’un lourd parfum entêtant dont la puissance se renforce la nuit. J’ai d’ailleurs décrit en 2005 Brugmansia chlorantha en ces mots : « La trompette des anges au parfum capiteux et envoûtant, propre à damner un saint » (Le Truffaut Balcons et terrasses – Larousse).

L’intense parfum des Brugmansia est destiné à attirer les insectes nocturnes et les chauves-souris, principaux pollinisateurs de la plante dans son habitat naturel.

Si vous désirez acheter un jeune plant de Brugmansia (48 cultivars), cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Brugmansia Mioulane MAP 0002387 

La Fleur de porcelaine, un petit bijou végétal

Les jardineries proposent assez couramment Hoya lanceolata subsp. bella et Hoya carnosa qu’il est par ailleurs très difficile de distinguer. Ce sont des plantes volubiles aux feuilles opposées coriaces, voire même succulentes. En été, les fleurs blanches cireuses, agrémentées d’un cœur rose, diffusent, surtout la nuit, un délicat mais puissant parfum, perceptible à 2 m de distance. Elles sont portées en nombreuses ombelles qui durent longtemps (un bon mois). Les fleurs sont plus parfumées si la plante bénéficie 2 à 3 heures de plein soleil.

L’hoya ne fleurissant que sur les tiges ramifiées, n’hésitez pas à le pincer. Le repos hivernal au frais (10/15 °C) est obligatoire pour obtenir une floraison. Attention : il ne faut pas déplacer la plante lorsque les boutons floraux sont formés car ils tombent facilement ; c’est une plante très casanière qui n'aime pas être dérangée.

Si vous désirez acheter un jeune plant d’Hoya (74 espèces et cultivars proposés), cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Hoya carnosa MAP ADE GIP0101064

Le Frangipanier, un parfum de galette des rois

Plumeria alba et P. rubra sont des arbres tropicaux cousins du laurier-rose (Apocynaceae) qu’il est bien difficile de conserver longtemps en appartement. Toutefois, les jardineries en proposent parfois des petits sujets fleuris assez irrésistibles. Les fleurs blanches à centre jaune de Plumeria alba et celles rose plus ou moins foncé de Plumeria rubra exhalent un fort parfum de muguet et de pêche-abricot où l’on peut distinguer une note de crème d’amande, d’où le nom populaire de frangipanier donné à la plante. Les fleurs sont d’ailleurs comestibles.

C’est l’intensité lumineuse qui décidera la plante à fleurir, d’où la nécessité de la cultiver dans une serre ou en véranda.

Si vous désirez acheter des graines ou un jeune plant de frangipanier (147 cultivars proposés), cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Plumeria Mioulane MAP NPM GIP0008498

Le Gardénia, champion toutes catégories pour le parfum

Cousin du caféier, Gardenia jasminoides appartient à la famille des Rubiaceae. On l’appelle parfois à tort « jasmin du Cap » alors qu’il est originaire de Chine. Il forme un buisson persistant et touffu aux feuilles vernissées, vert très foncé. En pot, les plus beaux sujets ne dépassent guère 1,20 m de haut et 60 cm de large. En été, les fleurs blanc nacré du gardénia expriment un époustouflant parfum de jasmin qui peut être entêtant.

Les plantes qui sont proposées dans les jardineries sont pour la plupart des cultivars ‘Veitchii’, à fleurs doubles. Le gardénia réclame une forte humidité atmosphérique et une lumière indirecte, mais intense. Il faut l’arroser généreusement durant la période de croissance et lui faire subir une période de repos d’environ trois mois après la floraison, afin qu’ils puissent porter à nouveau des fleurs.

Si vous désirez acheter un pot de gardénia (en saison de floraison), cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Gardenia Flower Power Mioulane MAP 9N7B8224

Le Jasmin de Madagascar, sans doute le meilleur de tous

Liane volubile vigoureuse, Stephanotis floribunda se rencontre accroché aux branches dans les forêts de Madagascar. C’est un cousin du frangipanier (famille des Apocynaceae) qui développe de vigoureuses tiges souples, garnies de feuilles épaisses d’un vert foncé brillant. Du printemps à l’été, le Stephanotis épanouit à l'aisselle des feuilles, des bouquets de fleurs cireuses en trompettes blanches qui, comme le nom commun de la plante l’indique, produisent un très fort parfum de jasmin et de lis.

C’est une plante à cultiver entre 15 et 25 °C, dans une ambiance humide, avec une forte lumière, tamisée durant l’été. Casanier, le Stephanotis déteste les déplacements intempestifs qui provoquent la chute prématurée des boutons floraux, de même que les courants d'air.

Si vous désirez acheter une potée fleurie de jasmin de Madagascar (en saison de floraison), cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Stephanotis MAP ADE GIP0100287

Le Jasmin rose d’hiver, un tourbillon de senteurs

Originaire d’Asie, Jasminum polyanthum est proposé par toutes les jardineries dans la seconde moitié de février. Cette grimpante volubile aux tiges grêles se pare d’une abondance de boutons roses qui s’ouvrent en petites fleurs blanches au parfum très puissant. Malheureusement, c’est une plante assez éphémère dans la maison où elle souffre de la chaleur, mais elle embaume littéralement.

L’idéal consiste à l’installer dans une véranda en pleine lumière, à une température de 10 à 15 °C pour que la floraison dure plus longtemps. Tant que les fleurs sont présentes, la plante ne doit pas manquer d’eau. Durant la belle saison, sortez ce jasmin dans le jardin, au soleil non brûlant.

Si vous désirez acheter une potée fleurie de jasmin rose d’hiver (en saison de floraison), cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Jasminum polyanthum MAP SW2120 GWI

L’Orchidée bec d’oiseau, une envolée d’effluves étonnants

Orchidée épiphyte vivant sur des chênes en Amérique centrale, Oncidium ornithorhynchum se cultive assez facilement à la maison. Il apprécie une pièce tempérée et une lumière tamisée. Au printemps, les grappes aériennes de petites fleurs roses, diffusent une puissante et très agréable odeur de florale renforcée de vanille avec une pointe de chocolat.

Pour obtenir à coup sûr une floraison chaque année, il est nécessaire de faire séjourner en plein air Oncidium ornithorhynchum durant toute la belle saison (de mai à octobre). Installez-le sous la ramure d’un arbre pas trop dense. Et surtout, n’hésitez pas à doucher son feuillage aussi souvent que possible.

Si vous désirez acheter un plant (non fleuri) dOncidium ornithorhynchum, cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Oncidium ornithorhynchum VLE 111123021

La Tubéreuse une puissance parfumée incomparable

Bien qu’elle soit originaire des régions sablonneuses du Mexique et du Texas, d’où elle a quasiment disparu, Polianthes tuberosa est parfois appelée « jacinthe des Indes ». C’est une plante bulbeuse dont les hampes florales s’épanouissent de juillet à octobre. Les fleurs blanc ivoire, d’une texture charnue ou cireuse, dégagent un parfum extraordinaire, surtout le soir. Leur fragrance capiteuse et persistante, perceptible à plusieurs mètres, compte parmi les plus puissantes du monde végétal. C’est l’odeur voluptueuse par excellence, couramment utilisée dans la parfumerie.

On ne peut pas dire que Polianthes tuberosa soit une plante d’intérieur idéale car il est impératif d’hiverner le pot dans une véranda à 10 °C. les jardineries proposent couramment des bulbes du cultivar ‘La Perle’, à fleurs doubles.

Si vous désirez acheter des bulbes de tubéreuse, cliquez sur le lien (texte en bleu, souligné).

Tubereuse MAP ADE GIP0013790

Zygopetalum, un nom compliqué, une culture facile

Cette orchidée sud-américaine (Brésil, Colombie, Pérou) s’accommode bien de l’ambiance d’un appartement très lumineux et moyennement chauffé. Les jardineries proposent couramment des hybrides, mais c’est Zygopetalum maculatum, souvent commercialisé sous le nom (erroné) de Zygopetalum mackayi qui est le plus parfumé. Ses fleurs vertes, violet et marron, exhalent un étonnant parfum de jacinthe et de lilas.

Le zygopetalum a besoin de subir en été des écarts de température entre le jour et la nuit, c'est pourquoi il est recommandé de le sortir dehors de mai à octobre et de le placer dans un endroit un peu ombragé.

La plupart des photos illustrant cet article proviennent des collections de la photothèque MAP/Mise au Point et sont soumises au droit d’auteur : www.map-photos.com

Zygopetalum MAP ADE GIP0086168

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS DERNIERS ARTICLES

LA CITATION JARDINIÈRE DU MERCREDI 18 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
18-03-2020
« Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir ». (Henri Matisse, 1869-1954, artiste peintre français)
LE DICTON JARDINIER DU MARDI 10 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
10-03-2020
(10 mars) Pluie à la Saint Vivien, souvent va et vient.  
BOTANISTES, HORTICULTEURS, PAYSAGISTES ET JARDINIERS NÉS OU DÉCÉDÉS UN 3 FÉVRIER
Botanistes et jardiniers
03-02-2020
03 février 1616 : mort à Highgate, Londres, Angleterre, de Mathias de l’Obel, botaniste flamand né en 1538 à Lille, Nord. Le père Charles Plumier (1646-1704) a dédié à Mathias de...