COMMENT PROTÉGER DU FROID UNE CORDYLINE

Patrick Mioulane
Écrit par Patrick Mioulane

Publication : jeudi 24 novembre 2016 15:10

Affichages : 16005

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Cordyline Mioulane MAP NPM 850322032Est-il nécessaire de protéger la Cordyline australis en hiver ?

Originaire de Nouvelle-Zélande, Cordyline australis (Asparagaceae) doit être considérée comme une plante semi-rustique. Elle peut supporter de faibles et courtes gelées dans des conditions de sol sec. En revanche, ses parties aériennes s’abîment à partir de -5 °C et la plante est détruite entre -7 °C et  -8 °C. Notez que les cultivars à feuillage coloré, très appréciés aujourd’hui, montrent une plus grande sensibilité au froid.

 

Cordyline Gel Mioulane MAP NPM 850369066

 

Il faut emmitoufler les Cordyline par temps de gel

Vu les particularités écologiques de la plante, il est prudent, en France, de prévoir une protection hivernale des Cordyline australis en dehors des zones littorales. Les méthodes les plus valables consistent à lier les feuilles, puis à emmitoufler complètement la plante durant les périodes de froid, les housses d’hivernage en non tissé étant les protections plus utilisées.

Je vous propose toutefois de visionner la vidéo ci-dessous qui présente une idée astucieuse de protection hivernale de la Cordyline australis avec des frondes de fougères dont on enveloppe totalement la plante, l’ensemble étant maintenu par un totem de bambous. Vous pouvez également utiliser des feuilles mortes sèches ou de la paille.

Protection hivernale Cordyline Mioulane NewsJardinTV

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS DERNIERS ARTICLES

LA CITATION JARDINIÈRE DU MERCREDI 18 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
18-03-2020
« Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir ». (Henri Matisse, 1869-1954, artiste peintre français)
LE DICTON JARDINIER DU MARDI 10 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
10-03-2020
(10 mars) Pluie à la Saint Vivien, souvent va et vient.  
BOTANISTES, HORTICULTEURS, PAYSAGISTES ET JARDINIERS NÉS OU DÉCÉDÉS UN 3 FÉVRIER
Botanistes et jardiniers
03-02-2020
03 février 1616 : mort à Highgate, Londres, Angleterre, de Mathias de l’Obel, botaniste flamand né en 1538 à Lille, Nord. Le père Charles Plumier (1646-1704) a dédié à Mathias de...