LA PLANTE ZZ, UNE BELLE INCREVABLE POUR LA MAISON

Patrick Mioulane
Écrit par Patrick Mioulane

Publication : dimanche 1 mars 2015 14:48

Affichages : 12203

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Zamioculcas zamiifolia PoteeApparu dans les rayons des jardineries, au début des années 1990, Zamioculcas zamiifolia ou plus simplement « plante ZZ », fait partie désormais des vedettes parmi les plantes destinées aux jardins d’intérieur. C’est une des plantes vertes les plus faciles à réussir dans la maison et l’on apprécie beaucoup son aspect architectural, qui convient idéalement à la décoration de style contemporain. Autre avantage et non des moindres, la plante ZZ supporte un éclairage tamisé et surtout les absences d’arrosage. Je dirais même que le secret de sa réussite exige qu’on l’oublie un peu…

Pourquoi un nom aussi compliqué ?

Le nom de genre Zamioculcas a été créé en 1856 par Henrich Wilhelm Schott (1794-1865). Il appartient à la famille des Araceae dans laquelle on trouve entre autres : Alocasia, Anthurium, Arum, Dieffenbachia, Philodendron, Spathiphyllum, Syngonium, Zantedeschia, etc.

Zamioculcas zamiifolia CBM

Étymologiquement, le nom Zamioculcas associe les noms Zamia (plante de la famille des Zamiaceae et proche des Cycas, qui lui ressemble beaucoup) et qolcas appellation arabe du Colocasia esculenta plus connu sous le nom de taro, une plante alimentaire tropicale, dont on consomme les tubercules. Cette dernière fait partie de la famille des Araceae.

Zamia furfuracea Mioulane MAP NPM GIP0098887

Zamioculcas est un genre monospécifique, c’est-à-dire qu’il ne renferme que la seule espèce Zamioculcas zamiifolia, décrite et nommée en 1905 par le botaniste allemand Heinrich Gustav Adolf Engler (1844 – 1930). Originaire d’Afrique de l’Est, la plante ZZ se rencontre du Kenya et de la Tanzanie et jusqu’au nord-est de l’Afrique du Sud. Présente dans les prairies et les forêts, elle pousse sur des rochers ou des sols rocailleux, ce que les botanistes nomment un lithophyte (de lithos, pierre et phyta, plante).

Zamioculcas nature Mozambique

Un aspect un peu « préhistorique »

La plante ZZ est une vivace herbacée au feuillage généralement persistant, qui développe une base ligneuse à partir d’une souche rhizomateuse le plus souvent enterrée de quelques centimètres (pour les botanistes, c’est un caudex). Zamioculcas zamiifolia se reconnaît à ses feuilles en forme de palmes de 40 à 60 cm de long, portées par des pétioles charnus et garnies de folioles vert très foncé, de 10 à 15 cm, ovales, épaisses et luisantes qui évoquent des écailles. Les nervures, d’une coloration plus pâle bien, apparaissent nettement à la face inférieure de la feuille.

Zamioculcas souche petiole MAP ADE GIP0097959 

La fleur, rarement présente chez les sujets cultivés en pot, est portée par un pédoncule court à la base de la plante. Comme chez toutes les Araceae, il s’agit d’un spadice composé de fleurs unisexuées. Blanc jaunâtre chez la plante ZZ, le spadice est protégé par une spathe verte de 5 à 10 cm de long, qui brunit en vieillissant.

Zamioculcas Fleur MAP ADE GIP0097960

La plante peut se déplumer en hiver

Les dimensions de la plante, son aspect charnu et la persistance du feuillage varient selon les zones climatiques. En hiver, dans une ambiance fraîche (minimum 8 °C) et surtout sèche, le Zamioculcas peut perdre une partie de son feuillage, sans que cela menace la survie de la plante. On constate souvent que la partie renflée située à la base du pétiole, et qui sert de réserve, se maintient sur la plante après la chute de la partie supérieure du rachis et des folioles. Dès le début du printemps, avec l’allongement de la durée du jour, l’augmentation de la température et de l’humidité, la plante reprend normalement une croissance vigoureuse.

Zamioculcas veranda Mioulane MAP NPM GIP0104054

Acheter une plante ZZ

La plupart des jardineries proposent toute l’année des potées de Zamioculcas. Vous pouvez aussi en trouver communément chez les fleuristes. Si vous désirez acquérir une plante ZZ directement en ligne, cliquez sur le lien (texte en bleu) :

La plupart des photos illustrant cet article proviennent des collections de la photothèque MAP/Mise au Point et sont soumises au droit d’auteur : www.map-photos.com

Zamioculcas interieur MAP 61005452 FST

Commentaires   

président
0 #7 président 01-12-2017 18:06

Maintenez une température de 22 à 25 °C et avec une très forte hygrométrie (il doit y avoir de la condensation sur les parois de la miniserre ou du sac plastique.
Bien jardinièrement… MiouMiou
Citer
président
0 #6 président 01-12-2017 18:04
Le zamioculcas se bouture assez facilement par les feuilles. Il suffit de prélever soigneusement une feuille en la détachant de la tige à l'aide d'une lame de rasoir (ou d'un greffoir). Il faut trancher juste à la base de la feuille afin de ne pas en abîmer le limbe. Laissez la bouture se cicatriser pendant une heure environ à l'air libre, comme on le fait avec toutes les plantes succulentes, puis piquez verticalement la feuille dans une terrine ou un pot rempli d'un mélange à parts égales de sable de rivière fin, tourbe blonde et terreau pour semis. N'enterrez pas la bouture de plus de 2 mm afin d'éviter tout risque de pourriture. Pour qu'elle se tienne bien verticalement, étayez-la avec une allumette piquée dans le substrat et placée à l'arrière de la feuille. Arrosez, puis couvrez vos boutures (faites-en plusieurs dans le même contenant, c'est plus prudent) d'un film plastique transparent ou placez-les dans une miniserre.
Citer
anissa
0 #5 anissa 30-11-2017 09:24
bonjour je souhaiterai faire des bouture avec le zamioculcas ,comment dois-je mi prendre
Citer
Président
0 #4 Président 11-01-2017 18:15
Je pense que vous avez dû avoir la main un peu lourde côté arrosage, ce que ne supporte absolument pas le Zamioculcas. Il est très facile de perdre cette plante par un excès d'eau, en revanche les oublis sont très bien supportés. Faites aussi en sorte de placer la plante dans une pièce pas trop chauffée et de lui offrir plus de lumière en ne l'éloignant pas de plus d'un mètre d'une grande fenêtre.
Attention aussi au substrat qui doit être le plus drainant possible.
Citer
Desmarest
+1 #3 Desmarest 11-01-2017 14:26
Bonjour,
J'ai un zamioculcas depuis septembre. Il se portait très bien, avec de nouvelles tiges, mais depuis plus d'un mois, certaines tiges deviennent marron en commençant par le bout, leurs feuilles jaunissent et tombent et la tige part seule, celles-ci n'ont d'ailleurs pas de racine. Dois-je retirer ces tiges de la terre et les jeter ? Y-a-t-il aucun moyen de les récupérer?
Merci de votre réponse,
Cdt,
Sophie
Citer
président
0 #2 président 29-03-2015 19:12
Lorsque l'épiderme d'une plante commence à se rider, c'est vraiment qu'elle manque d'eau. Vous pouvez donc arroser la plante. Vous pouvez également la bassiner (vaporiser de l'eau sur le feuillage à la température ambiante). Cela devrait la revivifier d'une manière efficace. Bien jardinièrement…
Citer
Marie-Anne vallier
0 #1 Marie-Anne vallier 28-03-2015 09:09
Bonjour, j'ai eu l'année dernière des"fleurs sur ma ZZ. Je l'arrose 2 à 3X par an. Mais en ce moment je vois que les tiges sont fripes dans le bas. Comment dois je l'arroser par le haut ou en bassinage. Merci de vos conseils
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS DERNIERS ARTICLES

LA CITATION JARDINIÈRE DU MERCREDI 18 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
18-03-2020
« Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir ». (Henri Matisse, 1869-1954, artiste peintre français)
LE DICTON JARDINIER DU MARDI 10 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
10-03-2020
(10 mars) Pluie à la Saint Vivien, souvent va et vient.  
BOTANISTES, HORTICULTEURS, PAYSAGISTES ET JARDINIERS NÉS OU DÉCÉDÉS UN 3 FÉVRIER
Botanistes et jardiniers
03-02-2020
03 février 1616 : mort à Highgate, Londres, Angleterre, de Mathias de l’Obel, botaniste flamand né en 1538 à Lille, Nord. Le père Charles Plumier (1646-1704) a dédié à Mathias de...