REFUGE EXOTIQUE AU CŒUR DE LA VILLE

Pierre alexandre Risser
Écrit par Pierre alexandre Risser

Publication : lundi 4 mai 2015 18:43

Affichages : 4819

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Dicksonia Risser Fougere Arborescente DSF1001Comment profiter d’une situation très abritée pour créer un décor dominé par le végétal et inciter à l’évasion… Nous sommes au rez-de-chaussée d’un immeuble en region parisienne, entouré par de hauts murs, et ombragé par des érables imposants. Cette situation bien abritée était propice à la création d’un jardin original doté d'une ambiance exotique grâce à l'opulence des plantations et au choix des espèces qui apportent une note dépaysate grâce au microclimat dont bénéficient généralement le cœur des villes.

Dans ce jardin se côtoient des plantes en provenance des cinq continents. Un lieu où se conjuguent la douceur de vivre, le sentiment d'évasion et la réalité d'un ailleurs où l'on se sent bien.

J'ai choisi comme plante vedette une grande fougère arborescente (Dicksonia antarctica) qui par son aspect opulent et son petit côte préhistorique crée un effet dépaysant par sa simple présence. C'est une plante qui nécessite des arosages et des douches du feuillage fréquents, mais qui, hormis cela demande assez peu de soins.

Dicksonia antarctica

Un petit paradis peuplé de végétaux venus d'ailleurs

Vu depuis l’étage du duplex où sont situées les chambres, le jardin apparaît comme un univers totalement décalé du milieu urbain. La générosité de la végétation et son aspect résolument exotique, confèrent au lieu un sentiment de douceur paisible. Cet univers dépaysant renforcé par la présence d'un bananier du Japon (Musa basjoo) et d'une Cordyline australis, fait totalement oublier que l’on se trouve en pleine ville. C'est une composition spectaculaire et pourtant toute simple qui apporte une note reposante.

S'étendant sur environ 300 m2, ce jardin privatif se situe en pied d'immeuble. Entouré par de hauts murs et les constructions alentour, c'est un lieu assez ombragé, d'autant que de grands érables ont été plantés en bordure extérieure. La situtation très abritée des vents dominants réduit les risques de grands froids, d'où le choix du caractère exotique de la végétation. 

Risser jardin exotique DSF1019

 Une pergola joue les trompe-l’oeil

La façade est agrémentée de balcons construits en porte-à-faux qui forment une sorte de « plafond en plein air ». Pour casser visuellement la ligne pesante de l’immeuble et changer le rapport d’échelle, nous avons conçu une pergola en bois autoclavé (Piveteau) qui prolonge le balcon dans un axe perpendiculaire.

De ce fait, en regardant vers l’extérieur, la pergola coupe la ligne du bâtiment et renforce l’impression accueillante du jardin. Les montants de la pergola sont habillés de glycines du Japon blanches (Wisteria floribunda 'Alba'), mélangées avec  des Clematis armandii, une espèce à floraison précoce (mars - avril), dont le feuillage persistant permet de conserver un habillage végétal du lieu en toute saison.

Clematis armandii NPM 110609023

Un coin repas bien abrité

Profitant du surplomb protecteur du balcon, nous avons aménagé un coin repas en « semi-plein air » qui permet de profiter du jardin quasiement en toutes saisons. La pergola casse la rigueur de l’architecture. Une grande terrasse en lames de pin traité assure la liaison visuelle et pratique entre le jardin et la maison. 

Dans un grand pot de résine noire, a été planté un if (Taxus baccata) taillé en nuages pour encore accentuer la note dépaysante du lieu. Comme tout le rsete du jardin il est alimenté par un système d'arrosage automatique qui associe les asperseurs et le goutte à goutte.

Risser terrasse pergola DSF1263

Un salon d’été entièrement consacré à la détente

Niché au milieu d’une végétation exubérante, cette seconde terrasse donne l’impression de se trouver en contrebas, mais ce sont les massifs alentour qui ont été surélevés. Tout est composé avec du pin autoclavé, très résistant. Au départ il s'agissait d'un espace donnant l'impression d'un couloir étroit. Il a été cloisonné avec un treillage en bambou habillé de jasmin étoilé (Trachelospermum jasminoides) et des différences de niveau ont été créé par les "banquettes" du pourtour. Résultat, une grande impression d'intimité. Cette seconde terrasse est uniquement utilisée durant les beaux jours et elle sert un peu de solarium car c'est le lieu le plus ensoleillé du jardin.

Risser terrasse exotique DSF1096

Un petit coin discret et intimiste

Dans l’angle du L que forme le jardin, changement de décor. Nous avons conservé le foisonnement végétal sur la périphérie, pour bien marquer les limites de la propriété, mais l’espace dégagé de la pelouse s’apparente à une respiration. Cette zone est suffisamment éclairée pour que le gazon puisse se développer sans être envahi par la mousse.

Le cabanon de jardin est partiellement dissimulé par un olivier déjà centenaire, à côté duquel une souche naturelle d'un vieux teck (Tectona grandis) sert de banc. On laissera petit à petit la végétation le dissimuler partiellement. Le long de la terrasse ont été plantés deux rince-bouteilles sur tige (Callistemon citrinus). Il s'agit de petits arbres à feuillage persistant, originaires d'Australie, qui, au printemps se couvrent d'une multitude d'inflorescences rouge vif en forme de goupillons. Au pied des Callistemon des graminées (Molinia coerulea) sont laissées en liberté. À gauche, Hydrangea arborescens ‘Annabelle’ va prendre de l’importance.

Risser cabanon pelouse DSF1253

Hydrangea arborescens Annabelle MAP 0005337

Un double écran pour l’intimité

Implanté à l’arrière-plan du salon d’été, ce véritable mur végétal s’intègre bien dans l’ambiance exotique du jardin. Sur un arrière-plan de bambous (Phyllostachys nigra 'Boryana'), des treillages également en bambou, sont habillés de jasmin étoilé (Trachelospermum jasminoides). Ces généreuses volubiles au feuillage persistant coriace, se couvrent totalement de fleurs blanches qui embaument en juin avec une remontée plus modeste en septembre.

Risser Treillage jasmin DSF0994

Un petit coin de gourmandise

Sur le balcon qui prolonge une des chambres, nous avons, en guise de clin d’œil, composé des potées plantées de végétaux fruitiers. Un groseillier sur tige, des fraisiers, et les propriétaires se plaisent à picorer au réveil quelques baies juteuses et délicieusement acidulées, tout en contemplant de haut la perspective sur le jardin.

Risser Balcon jardin exotique DSF0959

LES BONS CHOIX DU PAYSAGISTE

Poterie lumineuse

Les grands vases en résine blanche dissimulés dans la végétation s’éclairent à la nuit tombée, créant une ambiance très mystérieuse qui met en valeur l'aspec graphique des plantes alentour.

Risser Bambou Massif DSF0988

Massif surélevé

Un muret de bois a permis de donner du relief aux plantations, tout en servant à l’occasion de banc où l’on peut apprécier de tout près le bambou et l'aralia du Japon (Fatsia japonica). Le sol est recouvert de béton concassé qui donne une petite touche "zen" à l'ambiance.

Risser sol paillis beton DSF1185

Banc naturel

Nous faisons venir d’Asie du Sud-Est ces étonnants sièges, dont l’assise est composée dune vieille souche de teck qui n’a pas été travaillée. Un élément de décor plaisant et original qui ajoute une touche artistique sans sophistication.

Banc teck bois DSF1187

Toutes les photos illustrant cet article sont soumises au droit d’auteur et diffusées par la photothèque MAP/Mise au Point : www.map-photos.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS DERNIERS ARTICLES

UN YUCCA BIEN MAL EN POINT
Question du jour
16-11-2017
  Je vous fais parvenir des photos de mon yucca qui dépérit. Quelle en est la cause et que faire ? Les symptômes que présente la plante sont caractéristiques de conditions de culture...
UNE MONSTRUOSITÉ VÉGÉTALE
Question du jour
12-11-2017
  Cette étrange plante a poussé dans mon jardin. La connaissez-vous ? Il n’est pas facile au premier regard d’identifier la vipérine (Echium vulgare) sur cette image, car la plante...
LES JARDINS DE L’ÎLE AUX FLEURS
Le livre du jour
05-11-2017
  Jardins de la Martinique (Isabelle Specht – Hervé Chopin Éditions – 28,50 €). Bien que paru depuis la fin mai dernier, ce livre, ublié avec le soutien de la Fondation Clément,...