LANGAGE ET SYMBOLIQUE DU GUI

Patrick Mioulane
Écrit par Patrick Mioulane

Publication : samedi 17 janvier 2015 19:55

Affichages : 8311

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Gui recolte MAP 56830 CNIOutre toute l’image très ancienne de plante du renouveau et de végétal sacré pouvant porter bonheur et assurer de bonnes récoltes, qui date de l’époque gauloise, le gui exprime des sentiments très divers dans le langage des fleurs. Il possède aussi une dimension symbolique et même… magique, à découvrir dans les lignes suivantes…

 

 

 

Des significations quasi antinomiques

Le gui (Viscum album) étant une plante hémiparasite (elle se nourrit de son hôte, mais l’aide dans son métabolisme hivernal), il est logique qu’il traduise une image de parasitisme. En offrir un bouquet peut signifier : « vous êtes un parasite ».

En revanche, c’est la plante porte-bonheur que l’on offre lors de l’année nouvelle pour souhaiter : « vous allez surmonter les difficultés et les obstacles ».

Gui bouquet MAP 510170320 FST

 

Dans une relation amoureuse, le gui évoque l’attachement, car il est très difficile de l’extraire de son hôte dans lequel il est fortement ancré.

En raison de la toxicité de la plante, c’est également une manière de dire : « notre liaison est dangereuse ».

Gui baies MAP 61525 CNI

Le gui exprime d’autres point positifs comme le triomphe dans l’adversité car il résiste en toutes saisons. C’est une manière de dire à quelqu’un : « vous êtes un battant ».

Gui givre hiver MAP FP CSC07 2919 GWI

La symbolique positive du gui

Le gui est considéré comme un symbole de prospérité, puisqu’il présente la faculté de bien se conserver une fois coupé, mais aussi d’évoluer vers une jolie teinte dorée qui évoque évidemment la richesse.

Le gui magique

La tradition qui voulait que l’on suspende un bouquet de gui dans les maisons au jour de l’an avait pour but de neutraliser la puissance des forces infernales. On pensait que ces dernières étaient capables de profiter de la mort apparente des plantes dépourvues de feuilles pour les empêcher de renaître au printemps. Même si vous n’y croyez guère, pourquoi tenter le Diable ? La perspective d’avoir un beau jardin vaut bien la dépense de quelques branches de gui, non ?

Toutes les photos illustrant cet article sont soumises au droit d’auteur et diffusées par la photothèque MAP/Mise au Point : www.map-photos.com

Gui bouquet porte MAP 510171040 FST

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS DERNIERS ARTICLES

COMMENT FAIRE FLEURIR UN QUAMOCLIT ?
Question du jour
11-10-2018
J’ai essayé plusieurs fois de cultiver un Quamoclit coccinea, mais il ne fleurit pas. Merci de me fournir votre explication. Je fais pousser les graines et les plantes se trouvent ensuite dans un...
DÉSIRÉ BOIS, UN GRAND JARDINIER VULGARISATEUR
Botanistes et jardiniers
11-10-2018
Le 09 octobre 1856 : naissait à Granville dans la Manche, Désiré Georges Jean Marie Bois, horticulteur et botaniste français, mort le 2 février 1946 à Saint-Mandé, Val-de-Marne. Il...
TAILLER, CE N’EST PAS MASSACRER…
Question du jour
16-04-2018
Je vous joins la photo de mon magnolia après la taille, qu’en pensez-vous ? Merci pour votre photo, mais c’est vraiment une catastrophe. Il est vraiment désolant de voir un arbre dans cet...