DE NOUVEAUX SUBSTRATS « BIO » POUR ÉVITER LES MOUCHES DU TERREAU

Patrick Mioulane
Écrit par Patrick Mioulane

Publication : mercredi 2 mars 2016 11:30

Affichages : 5424

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Horticulture substrat motte bioDans le cadre d’un projet de recherche européen, l’entreprise Klasmann-Deilmann et l'Université d'Osnabrück en Basse-Saxe, ont enquêté sur les causes d’infestation de sciarides (mouches du terreau), très fréquentes dans les cultures biologiques car elles participent activement à la décomposition de la matière organique.

Très agressives dans les serres de production, les larves de ces mouches attaquent les jeunes plantes qui fanent rapidement et meurent. Les résultats de l’étude ont permis de développer une nouvelle solution de substrat qui réduit le développement de ces ravageurs jusqu'à 80 %.

Scaride degat

Des asticots consommateurs de racines et de champignons

Les sciarides, insectes qui forment une famille (Sciaridae) dans l’ordre des diptères (mouches), constituent un problème majeur, en particulier dans les cultures sous abri de plantes aromatiques et potagères en agriculture biologique. On observe aussi des dégâts sur les plantes d’intérieur, notamment les fougères, les Poinsettia et les Saintpaulia. Les productions de géraniums (Pelargonium) sont également affectées.

poinsettia attaque sciaride

De couleur noire, ces minuscules insectes (de 1 mm à 1 cm de long) pondent sur le terreau et leurs larves (asticots) se nourrissent des radicelles et des poils absorbants des jeunes semis et des boutures, qu’elles détruisent. Les larves de sciarides consomment aussi de la matière organique. L’étude a constaté que le facteur principal de l’infestation par les sciarides était la composition des substrats utilisés par les professionnels de l’horticulture.

Dimitry Gavryushin Sciaride

Limiter l’humidité pour réduire les risques

Constitués principalement de tourbes, mais aussi de 20 à 30 % de compost vert, de fibre de coco ou de fibres de bois, ainsi que d'engrais organique, ces mélanges riches en humus favorisent le développement de divers mycéliums (moisissures) car ils retiennent trop l’humidité. Or, les larves de sciarides étant très mycophages, elles trouvent des conditions de vie très favorables dans ces supports de culture. Les engrais organiques, en particulier, constituent une source alimentaire directe pour leurs larves.

Sciaride larve

Un substrat performant à base de compost végétal

Grâce aux observations de l’étude, la composition des substrats UAB (utilisable en agriculture biologique conformément au règlement CE n° 834/2007) Klasmann a été modifiée pour que les larves soient privées de leur source de nourriture naturelle. L’innovation vient de l'utilisation du compost vert issu du process qualité TerrAktiv® mis au point par Klasmann. Les essais ont démontré que ces nouveaux substrats permettent d’obtenir d’excellents résultats, non seulement en limitant les dégâts occasionnés par les sciarides, mais aussi en terme de croissance de la plante. Ils possèdent un grand pouvoir nutritif et leur richesse en acides aminés spécifiques renforce la vigueur et la résistance naturelle des plantes.

Klasmann terreau pro bio

Une lutte biologique est aussi possible

Outre l’utilisation du nouveau terreau Klasmann qui devrait empêcher les infestations, les professionnels ont à leur disposition divers auxiliaires pour lutter contre les mouches du terreau.

L’acarien prédateur Hypoaspis (Stratiolaelaps scimitus) est une espèce minuscule de couleur brune qui vit dans le sol et se nourrit de divers organismes de la microfaune dont les larves de sciarides. On l’utilise en action préventive à raison de 50 à 200 acariens par mètre carré (Hypoaspis est inefficace lors d’une forte attaque) sur les plantes de culture longue et notamment les orchidées (Phalaenopsis).

Hypoaspis acarien predateur

Le nématode Steinernema feltiae, un ver microscopique qui vit dans le sol parasite les larves de la mouche du terreau et infecte leur corps avec des bactéries qui entraînent leur mort rapide. On peut utiliser cet auxiliaire en action préventive en le mélangeant au terreau ou en curatif, associé le plus souvent au Bacillus thuringiensis var.israelensis.

Steinernema feltiae

Des terreaux professionnels disponibles pour le jardinier amateur

Le groupe Klasmann-Deilmann est le leader mondial de substrats de culture à base de tourbes destinés à la production horticole, la pépinière, le maraîchage et les espaces verts. Certifiée ISO 9001 et ISO 14001, l’entreprise Klasmann-Deilmann est engagée dans un processus continu d’évaluation et d’amélioration des critères écologiques, économiques et sociaux (rapports RSE depuis 2011).

Avec les gammes de terreau de marques Professional et Florabella disponibles dans certaines jardineries, Klasmann-Deilmann propose également aux jardiniers amateurs des produits de qualité professionnelle.

Florabella terreau bio

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS DERNIERS ARTICLES

LA CITATION JARDINIÈRE DU MERCREDI 18 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
18-03-2020
« Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir ». (Henri Matisse, 1869-1954, artiste peintre français)
LE DICTON JARDINIER DU MARDI 10 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
10-03-2020
(10 mars) Pluie à la Saint Vivien, souvent va et vient.  
BOTANISTES, HORTICULTEURS, PAYSAGISTES ET JARDINIERS NÉS OU DÉCÉDÉS UN 3 FÉVRIER
Botanistes et jardiniers
03-02-2020
03 février 1616 : mort à Highgate, Londres, Angleterre, de Mathias de l’Obel, botaniste flamand né en 1538 à Lille, Nord. Le père Charles Plumier (1646-1704) a dédié à Mathias de...