COMMENT BIEN HIVERNER UN BANANIER

Patrick Mioulane
Écrit par Patrick Mioulane

Publication : samedi 22 octobre 2016 12:36

Affichages : 4574

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Ensete Bananier Mioulane MAP NPM 081007221Plante spectaculaire, mais frileuse, le bananier d'Abyssinie rouge (Ensete ventricosum ‘Maurelii’) voit son feuillage détruit rapidement après les premiers froids. Si vous avez « oublié » la plante dans le jardin, tout n’est peut-être pas perdu, même si elle a piteuse allure. Je vous propose de suivre mes conseils dans la vidéo ci-dessous, pour une intervention de secours consistant à tailler les parties abîmées, arracher soigneusement le bananier avec une bonne motte de terre, puis l’extraire du sol, habiller la motte et empoter la plante avant de la placer bien à l’abri dans la véranda après une dernière petite taille.

Une opération survie qui a bien réussi

Admirez dans l’image ci-dessous notre bananier d’Abyssinie, photographié aujourd’hui 22 octobre 2017, soit deux ans quasiment jour pour jour après notre « opération survie ». Il atteint désormais des dimensions qui ne vont malheureusement pas nous permettre de le placer dans un abri cet hiver et il est fort possible que nous ne puissions pas le conserver un an de plus.

Nous tenterons toutefois de l’emmitoufler dans un voile d’hivernage dès les premières alertes météo concernant une baisse sensible des températures. Alors, À suivre…

Ensete ventricosum automne Mioulane MAP P1120476

Commentaires   

président
0 #2 président 26-05-2017 10:22
Concernant le Crassula, un séjour hivernal à l’intérieur ne devrait pas poser de problème. Une pièce fraîche et très lumineuse avec très peu d’arrosage convient à toutes les plantes succulentes.
Pour le citronnier, pas question de le planter en pleine terre, surtout à 680 m d'altitude ! La seule solution pour le conserver l’hiver consiste à lui offrir une serre qui devra être maintenue hors gel. Une simple serre plastique démontable convient, mais pas question de laisser un citronnier dehors l'hiver dans un jardin d'altitude. Sachez que nous avons perdu tous les nôtres cet hiver, en tentant une expérience consistant à les placer dans un endroit bien abrité, juste le long de la maison et avec un voile d’hivernage. Et pourtant nous sommes en Île-de-France, bien plus douce que l’Ardèche.
Quant à hiverner un citronnier dans la maison, à moins de disposer d’une pièce très peu chauffée (10/15 °C) et très lumineuse, c’est mission impossible.
Bien jarinièrement… MiouMiou
Citer
G. Deuni
0 #1 G. Deuni 26-05-2017 10:17
Nous allons partir vivre en Ardèche d'ici peu, actuellement mon citronnier est dans une jardinière bois de 40x40cm. Le Crassula lui est en pot, terre-cuite ~60cm diamètre.

Le Crassula, même à Marseille, n’apprécie pas les "descentes" à 0°. Donc il restera dans son pot et passera en hiver du jardin au salon, près d'une fenêtre loin du chauffage central.

Mais le citronnier, va-t-il résister si je le plante dans le terrain même abrité du vent par un voile d'hivernage ?

La maison se trouve à Grozon, altitude ~680 mètres, proche de Saint-Barthélémy-Grozon, Lamastre, Vernoux-en-Vivarais.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS DERNIERS ARTICLES

LA CITATION JARDINIÈRE DU MERCREDI 18 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
18-03-2020
« Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir ». (Henri Matisse, 1869-1954, artiste peintre français)
LE DICTON JARDINIER DU MARDI 10 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
10-03-2020
(10 mars) Pluie à la Saint Vivien, souvent va et vient.  
BOTANISTES, HORTICULTEURS, PAYSAGISTES ET JARDINIERS NÉS OU DÉCÉDÉS UN 3 FÉVRIER
Botanistes et jardiniers
03-02-2020
03 février 1616 : mort à Highgate, Londres, Angleterre, de Mathias de l’Obel, botaniste flamand né en 1538 à Lille, Nord. Le père Charles Plumier (1646-1704) a dédié à Mathias de...