CHARLES FREDERICK MILLSPAUGH, BOTANISTE PROLIFIQUE

Patrick Mioulane
Écrit par Patrick Mioulane

Publication : samedi 20 juin 2015 13:08

Affichages : 1831

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Trillium MillspaughLe 20 juin 1854 naissait à Ithaca dans l’état de New-York, Charles Frederick Millspaugh, botaniste américain, mort le 16 septembre 1923. De 1891 à 1893, il enseigna la botanique à l’université de la Virginie de l’Ouest. À partir de 1894, il fut nommé conservateur au département de botanique du Field Museum of Natural History de Chicago. L’année suivante, il devint professeur de botanique économique à l’université de Chicago et, à partir de 1897, à l’école de médecine.

Durant sa carrière, Charles Frederick Millspaugh a décrit et nommé plus de 1 200 espèces végétales, dont un grand nombre sont considérées aujourd’hui comme des synonymes par la nomenclature internationale. Il a aussi beaucoup travaillé la taxinomie avec Nathaniel Lord Britton (1859-1934).

Un spécialiste de la flore tropicale d’Amérique

Charles Frederick Millspaugh a beaucoup voyagé dans les Caraïbes et en Amérique du Sud, notamment au Brésil. Il a énormément herborisé, publiant : « Contribution to the Coastal and Plain Flora of Yucatan » livre dans lequel il cite un grand nombre des quelque 900 plantes collectées entre 1864 et 1868 par le naturaliste Arthur Carl Victor Schott (1814-1875).

Millspaugh

Parmi les genres qu’il a spécifiquement étudiés figure : Croton (Euphorbiaceae) dont il a nommé et décrit les espèces (toujours valides) : C. arboreus en 1896, C. gaumeri, C. glandulosepalus et C. malvaviscifolius en 1916, C. magdalenae en 1889, C. rosmarinoides en 1920, C. trinitatis en 1900. Il existe environ 1 300 espèces de cet arbre tropical qui possède une réelle valeur ornementale et des propriétés médicinales.

Croton magdalenae

Un spécialiste des Euphorbiacées

Charles Frederick Millspaugh a beaucoup travaillé sur la famille des Euphorbiaceae, créant notamment le genre Dendrocousinsia en 1913. Cet arbre rare, endémique de la Jamaïque, se décline en trois espèces, dont Millspaugh a décrit et nommé deux : D. fasciculata et D. spicata la même année.

Dans le genre Euphorbia, il est l’auteur des espèces suivantes, toujours valides :  E. brandegeei en 1889 ; E. laredana et E. pondii en 1890 ; E. armourii en 1895 ; E. gaumeri et E. helleri en 1898 ; E. cozumelensis en 1900 ; E. cayensis en 1904 ; E. brittonii en 1906. Il s’agit toutes de plantes fort peu courantes.

Dendrocousinsia

Deux genres méconnus dus à Charles Frederick Millspaugh

On lui doit aussi quelques autres genres assez peu connus, mais toujours valides. C’est le cas en 1906 de Nashia (Verbenaceae) qui se décline en 7 espèces dont il a nommé et décrit N. inaguensis. C’est un arbuste qui est parfois proposé en bonsaï.

La même année Charles Frederick Millspaugh a créé le genre Pseudocarpidium (Lamiaceae). Il en existe 9 espèces dont trois lui sont attribuées : P. avidennioides, P. ilicifolium et P. wrightii.

Nashia inaguensis

Des espèces toujours valides décrites par Charles Frederick Millspaugh

De nombreuses autres espèces décrites et nommées par Charles Frederick Millspaugh (abréviation : Millsp.) sont toujours reconnues par la nomenclature internationale. C’est le cas notamment de : Abutilon comonduana (Malvaceae) en 1900 ; Alternanthera obovata (Amaranthaceae) en 1898 ; Argythamnia argentea (Euphorbiaceae) et A. lucayana en 1906 Argythamnia tinctoria en 1896 ; Bernardia viridis (Euphorbiaceae) en 1889 ; Caesalpinia caymanensis (Fabaceae) en 1900.

Alternanthera obovata

On doit encore à Charles Frederick Millspaugh : Callicarpa hitchcockii (Lamiaceae) en 1909 et C. lancifolia en 1906 ; Catesbaea foliosa (Rubiaceae) en 1909 ; Cordia pulchra (Boraginaceae) en 1905 et C. rickseckeri en 1902 ; Cuscuta occidentalis (Convolvulaceae) en 1923 ; Ipomoea steudelii (Convolvulaceae) en 1900 ; Lantana demutata (Verbenaceae) en 1906 ; Phyllanthus brandigeei (Euphorbiaceae) en 1889 ; Psychotria ligustrifolia (Rubiaceae) en 1906.

Cordia rickseckeri

Une collaboration avec des botanistes célèbres

Charles Frederick Millspaugh est le coauteur de plusieurs publications écrites avec des botanistes célèbres. C’est le cas en 1895 de : « Flora of Santa Catalina Island » avec Lawrence William Nuttall (1857-1933) ; en 1920 de : « The Bahama flora » avec Nathaniel Lord Britton (1859-1934).

Il a aussi publié deux ouvrages importants : « American medicinal plants » en 1887 et « Flora of West Virginia » en 1891 dont il a réalisé lui-même les illustrations tout à fait remarquables.

Houblon Millspaugh

Enfin, deux Polygonacées honorent le nom de Charles Frederick Millspaugh : le genre monospécifique Millspaughia antigonoides qui lui a été dédié en 1905 par Benjamin Lincoln Robinson (1864-1935) et en 1921, Neomillspaughia par Sydney Fay Blake (1892-1959) qui compte deux espèces (N. emarginata et N. paniculata) originaires d’Amérique centrale.

neomillspaughia emarginata 4736 01s

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS DERNIERS ARTICLES

LA CITATION JARDINIÈRE DU MERCREDI 18 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
18-03-2020
« Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir ». (Henri Matisse, 1869-1954, artiste peintre français)
LE DICTON JARDINIER DU MARDI 10 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
10-03-2020
(10 mars) Pluie à la Saint Vivien, souvent va et vient.  
BOTANISTES, HORTICULTEURS, PAYSAGISTES ET JARDINIERS NÉS OU DÉCÉDÉS UN 3 FÉVRIER
Botanistes et jardiniers
03-02-2020
03 février 1616 : mort à Highgate, Londres, Angleterre, de Mathias de l’Obel, botaniste flamand né en 1538 à Lille, Nord. Le père Charles Plumier (1646-1704) a dédié à Mathias de...