Les oiseaux qui nichent dans votre jardin

Patrick Mioulane
Écrit par Patrick Mioulane

Publication : mardi 5 avril 2016 16:09

Affichages : 2934

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Oiseau Nichoir Hiver Neige FaunaPour la cinquième année consécutive, la LPO (Ligue pour la protection des Oiseaux) invite les jardiniers à jouer de leur fibre naturaliste en participant à l’enquête nationale : « Devine qui vient nicher chez moi ?». Du 15 avril au 30 septembre, observez les oiseaux qui nichent dans votre jardin pour évaluer l’efficacité des nichoirs. C’est aussi l’occasion de mesurer l’état de santé d’une partie de l’avifaune nicheuse sur notre territoire et de permettre au plus large public de contribuer à la protection de la nature de proximité.

Cette enquête de science participative complète l’Observatoire des oiseaux des jardins, créé en partenariat avec le MNHN (Muséum national d’Histoire naturelle de Paris) en 2012.

Devine qui vient nicher chez moi…

Parmi les espèces d’oiseaux qui fréquentent nos jardins, certaines ont subi une baisse importante de leurs effectifs, tant au niveau national qu’européen. C’est le cas du Moineau friquet (Passer montanus), de l’hirondelle rustique (Hirundo rustica), de l’hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum), de la mésange noire (Periparus ater) et même du moineau domestique (Passer domesticus), d’où l’intérêt de les répertorier.

Passer domesticus Moineau domestique

Cette enquête nationale va permettre de collecter des  informations sur l’occupation des nichoirs par espèce et par type de nichoir, de développer les nichoirs les mieux adaptés aux espèces en déclin, d’évaluer l’impact des changements climatiques sur la reproduction des oiseaux.

Troglodyte mignon nichoir

Quels oiseaux se donnent rendez-vous au jardin ?

Les nichoirs installés dans les jardins accueillent des espèces très variées, y compris  les oiseaux cavernicoles, inféodés aux cavités naturelles des arbres ou aux anfractuosités des habitations. Outre les espèces déjà citées plus haut, vous avec la possibilité d’observer : bergeronnette grise (Motacilla alba), chevêche d’Athéna (Athene noctua), chouette de Tengmalm (Aegolius funerus), chouette hulotte (Strix aluco), effraie des clochers (Tyto alba), étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris), gobemouche gris (Muscicapa striata), gobemouche noir (Ficedula hypoleuca), grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla), huppe fasciée (Upupa epops), martinet noir (Apus apus).

Chouette Hulotte Nichoir

C’est aussi le cas de : mésange bleue (Cyanistes caeruleus), mésange boréale (Poecile montanus), mésange huppée (Lophophanes cristatus), mésange nonnette (Poecile palustris), moineau soulcie (Petronia petronia), petit-duc scops (Otus scops), rouge-gorge familier (Erithacus rubecula), rougequeue noir (Phoenicurus ochruros), rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus), torcol fourmilier (Jynx torquilla), troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)

Mesange bleueu Fauna

Les jardins, refuges pour la biodiversité

Pour participer, il suffit de se connecter sur www.lpo.fr, à la rubrique « transmettre vos observations » et de remplir le formulaire d’enquête en ligne. Les informations récoltées permettront de constituer, à terme, un Observatoire National des Nichoirs qui intègrera l’Observatoire des oiseaux des jardins.

Tout propriétaire d’un jardin est invité à poser des nichoirs pour favoriser la reproduction des espèces d’oiseaux cavernicoles, en déclin partout en France. La boutique en ligne LPO propose un large choix de nichoirs et d’accessoires (huile de lin, boule de laine, protections contre les prédateurs…) livrés avec une notice d’installation et de montage.

Nichoir Mioulane MAP NPM 850312620

La LPO donne aussi la possibilité aux particuliers possédant un jardin, mais aussi aux écoles, collectivités et entreprises, d’inscrire leurs terrains le réseau Refuges LPO. Il s’agit du premier réseau de jardins écologiques de France en faveur de la biodiversité de proximité. Ce réseau, qui rassemble aujourd’hui 16 400 Refuges couvrant plus de 26 000 ha, s’inscrit au cœur de la trame verte et des corridors écologiques. Constituant un véritable maillage sur notre territoire, il a pour objectif de mieux protéger la nature proche et d’améliorer le cadre de vie.

Vous pouvez demander une documentation gratuite sur les Refuges LPO par email (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ou créer directement votre Refuge en ligne sur Mon espace LPO.

Jardin sauvage prairie fleurie Mioulane NewsJa

Devine qui vient nicher chez moi Mesange charbonniere Parus major credit LPO

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS DERNIERS ARTICLES

LA CITATION JARDINIÈRE DU MERCREDI 18 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
18-03-2020
« Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir ». (Henri Matisse, 1869-1954, artiste peintre français)
LE DICTON JARDINIER DU MARDI 10 MARS 2020
L’AGENDA DU JARDINIER
10-03-2020
(10 mars) Pluie à la Saint Vivien, souvent va et vient.  
BOTANISTES, HORTICULTEURS, PAYSAGISTES ET JARDINIERS NÉS OU DÉCÉDÉS UN 3 FÉVRIER
Botanistes et jardiniers
03-02-2020
03 février 1616 : mort à Highgate, Londres, Angleterre, de Mathias de l’Obel, botaniste flamand né en 1538 à Lille, Nord. Le père Charles Plumier (1646-1704) a dédié à Mathias de...